Le chantier de construction du nouveau CHU a repris

Un communiqué de presse daté du lundi 11 mai 2020, décrit en trois points la reprise maîtrisée du chantier de construction du futur Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe, situé à Perrin aux Abymes. Il sera achevé en fin 2022 (voir photo ci-dessus), avec une mise en service prévue en 2023.

Un redémarrage pas à pas

Pendant la période de confinement, tous les acteurs du chantier sont restés mobilisés pour garantir au mieux la continuité du projet. Les équipes du CHU, son mandataire, les architectes, les ingénieurs et les entreprises, soit une soixantaine de personnes de part et d’autre de l’Atlantique ont souvent fait du télétravail, pour poursuivre les mises aux points techniques pour la construction et préparer la reprise des travaux pour un redémarrage du chantier le 11 mai dans les meilleures conditions sanitaires.

Un plan d’action commun établit l’accueil progressif des ouvriers, 165 dans un premier temps. Puis, ils seront plus de 300 personnes prochainement et enfin de nouveaux corps de métier arriveront à la rentrée prochaine dans les meilleures conditions et délais.

Un chantier sous haute protection sanitaire

Déjà connu pour être « un chantier exemplaire en matière de sécurité, de lutte contre le travail dissimulé et d’insertion professionnelle », il sera conforme aux normes sanitaires Covid-19 avec l’adoption de mesures efficaces et réalistes. Grâce à l’aide des médecins spécialisés de l’actuel CHU, sont mises en place des règles strictes sanitaires concrétisées par le CSPS (coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé) et suivies par les autorités sanitaires.

Chaque ouvrier doit porter un masque et un casque pour éviter d’être contaminé sur le chantier, qui en plus dispose de nombreux points de lavage des mains et des installations adaptées (vestiaires et réfectoires).

Une référence hospitalière en matière de gestion de crises sanitaires

Le futur CHU de la Guadeloupe, avec ses qualités fonctionnelles, architecturales et parasismiques, deviendra « une référence en matière de gestion de crises sanitaires pour l’Europe ». Il disposera:

  • d’une architecture en plusieurs bâtiments interconnectés,
  • d’un plateau important de lits de soins intensifs (150 lits),
  • des accès directs pour les malades infectieux sans contamination d’autres espaces,
  • d’une « Unité cocon de crise », normalement fermée mais pré- équipée avec toute la logistique et pouvant activer très rapidement face à une crise une extensibilité de la capacité d’accueil,
  • des locaux dédiés à la gestion de crise en relation directe avec la régulation du SAMU,
  • d’un espace prééquipé pour un hôpital de campagne.

La population guadeloupéenne attend ce nouveau CHU depuis trop longtemps.

CP reprise du chantier du futur CHU

St@y connected!

Salaura DIDON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.