Étiquette : Guadeloupe

[Covid-19] La Guadeloupe a rebasculé en état d’urgence sanitaire

Depuis samedi 17 octobre 2020, notre archipel est placé encore une fois en état d’urgence sanitaire. Lors de son allocution mercredi 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé le retour de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national. C’est un décret du 14 octobre 2020 qui déclare l’état d’urgence sanitaire au niveau national, à compter du 17 octobre 2020 à 0 heure. La loi du 23 mars 2020 avait instauré l’état d’urgence sanitaire, prolongé une fois jusqu’au 10 juillet 2020 inclus. Les mesures sanitaires s’appliquent sur l’ensemble du territoire national, y compris en Guadeloupe. En raison de la situation sanitaire actuelle ces dernières semaines, l’archipel appliquait déjà un grand nombre de ces mesures. Le préfet de Guadeloupe reconduit les mesures adoptées précédemment jusqu’au 3 novembre 2020 en y intégrant les nouvelles mesures nationales. Le couvre-feu n’est pas appliqué ici.

Celles qui concernent notre archipel sont:

Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe

St@y connected!

Salaura DIDON

[Littérature] Moïse SORÈZE a publié son premier ouvrage « BLAG É TIPAWÒL Adan lang Kréyòl GWADLOUP »

Moïse SORÈZE, cadre retraité de l’Education nationale, est l’auteur de BLAG É TIPAWÒL Adan lang Kréyòl GWADLOUP (octobre 2020, Éditions Nèg Mawon). Cet ancien professeur de français, d’histoire et de géographie au collège a enseigné le créole au collège de Capesterre-Belle-Eau entre 1979 et 1984. Dans une interview consacrée à K@ribbean Newsweek ce mardi 6 octobre 2020, il aborde son œuvre et ses activités littéraires.

De quoi parle votre ouvrage ?

Il s’agit d’un recueil de blagues en langue créole de Guadeloupe. Chaque blague est suivie de proverbes ou adages plus ou moins rares.

Certaines blagues relatent des scènes authentiques que j’ai vécues dans le Pointe-à-Pitre des années 60. Les personnages ont réellement existé. J’ai changé certains noms. Les autres sont des blagues entendues, ici ou là, d’autres sont des traductions de blagues qui circulent sur Internet en français.

Pourquoi ce thème ?

Plusieurs raisons m’ont poussé à écrire cet ouvrage. D’abord, la douce pression de camarades à qui je les racontais. Ils m’ont demandé d’écrire ces blagues qui font partie de notre patrimoine. Les gens de ma génération ont tous connu Listwa bab.

Ensuite, j’ai voulu montrer, une fois de plus, qu’on pouvait tout écrire en créole. Une rapide enquête m’a permis de constater qu’il n’existait pas de recueil de blagues écrites en créole. Sauf erreur de ma part, bien sûr. Enfin, c’était l’occasion de contribuer une nouvelle fois à la diffusion d’écrits en créole.

Quelle est l’importance de rédiger en créole ?

Rédiger en créole est important à mes yeux. Le créole est ma langue maternelle. J’aime écrire en créole. C’est la langue de la dérision, si belle et si authentique.

Je me suis livré à un exercice, clin d’œil aux enseignants : j’ai utilisé souvent un lexique peu courant, j’ai fait figurer dans un même texte un mot et son synonyme.

C’est une anecdote qui a son intérêt : quand je lis une blague rédigée en français, la traduction est simultanée, je la comprends en créole.

Combien de temps avez-vous pris pour écrire votre œuvre ?

C’est difficile à chiffrer. Dès que mes amis m’ont gentiment mis la pression, j’ai commencé à écrire plus régulièrement et surtout à constituer un ensemble acceptable. Jusque-là, j’écrivais des textes que j’envoyais à mes relations. Histoire de rire un coup.

S’il faut donner une réponse, je dirai trois ans entre le moment où ils ont passé commande et ma rencontre avec l’éditeur.

Quelle est la date de sortie dans les librairies ? Où est-il disponible ? Combien coûte-t-il ?

Le livre est en librairie depuis le début du mois d’octobre 2020. Selon l’éditeur, il est disponible dans les librairies, les boutiques de presse, la FNAC.

Il coûte 12 euros.

Quelles sont vos autres ouvrages en langue créole ?

Il s’agit de mon premier ouvrage en solo. J’ai participé à l’écriture d’autres ouvrages dans lesquels figurent ou pas des textes assortis de ma signature.

C’est le cas de:

  • BERNINI-MONTBRAND Danièle, POULLET Hector, SORÈZE Moïse et TELCHID Sylviane. (1980). Grammaire comparée créole-français, Imprimerie offset de la Mairie de Basse-Terre.
  • RUTIL Alain (dir.) (2017). Guy TIROLIEN, De « Credo » en CredoS, Éditions Jasor.
Source: Site Internet de l’Editions Jasor

Quelles sont les activités de votre groupe de travail sur la langue créole ?

Je travaille au sein d’un groupe qui a entrepris de produire un dictionnaire en créole guadeloupéen.

Un mot pour vos lecteurs?

Ri ri a zòt, pa janmé arété ri. Kon di chantè-la : « fò-w ri-yo avan yo ri-w ».

St@y connected!

Salaura DIDON

[Récompense] La Sénatrice Victoire JASMIN est lauréate des Vénus de la Réussite

La Sénatrice de Guadeloupe Victoire JASMIN a remporté, vendredi 2 octobre 2020, le Trophée des Vénus de la Réussite, après avoir été nominée dans la catégorie « Paroles d’Outremer » pour son engagement professionnel. Elle fait partie des lauréats de la deuxième édition de cette cérémonie d’hommage, créée par l’Association Expressions de France, qui récompense des personnalités reconnues œuvrant pour l’épanouissement des femmes.

Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice
Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice
Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice

La parlementaire guadeloupéenne a dédié cette récompense à tous les élus des outre-mer et à tous les bénévoles associatifs.

Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice

Le Maire de la Ville des Abymes et Président de Cap Excellence Eric JALTON a félicité la Sénatrice Victoire Jasmin pour son prix aux Vénus de la Réussite, obtenu dans la catégorie « Paroles d’Outremer » qui rend hommage aux Femmes inspirantes.

CP Félicitations à Victoire JASMIN

St@y connected!

Salaura DIDON

[Santé] Octobre rose est une campagne d’information et de dépistage contre le cancer du sein

Chaque année, du 1er au 31 octobre 2020, Octobre rose vise à s’informer et se mobiliser sur le cancer du sein. Selon la Ligue Régionale de Triathlon Guadeloupe sur Facebook, « l’idée est de lutter en informant, dialoguant et mobilisant pour réunir des fonds pour la recherche ».

Plus le cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison augmentent. C’est l’objectif de la campagne octobre rose : en parler pour permettre des dépistages précoces.

La Ligue contre le cancer-comité Guadeloupe organise Plus vite que le cancer! le samedi 24 et le dimanche 25 octobre 2020. Vous pouvez courir ou marcher plus vite que le cancer en vous inscrivant en ligne à cette course virtuelle solidaire pour lutter contre la maladie.

En raison de la crise sanitaire et du nouveau décret pris par le Préfet stipulant le renforcement des mesures sanitaires jusqu’au 12 octobre 2020 inclus, L’OMSA et la ville des Abymes en partenariat avec la ligue de Triathlon informent les triathlètes et bénévoles que le championnat de Duathlon « S » de L’OMSA inscrit au calendrier prévisionnel à la date du 11 octobre 2020 est annulé.

Source: Facebook de la Ligue contre le cancer- comité Guadeloupe

Un rapport mentionnant le cancer du sein chez la femme

Dans le cadre du programme de travail partenarial relatif à la surveillance et à l’observation épidémiologiques des cancers, Santé publique France, le Réseau français des registres des cancers (Réseau Francim), le service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon (HCL) et l’Institut national du cancer publient pour la première fois un rapport en janvier 2019 sur des estimations régionales et départementales d’incidence et de mortalité pour 24 cancers dans l’Hexagone et aux Antilles-Guyane (2007-2016). 

Le rapport consacré à la Guadeloupe révèle que le cancer du sein est la deuxième localisation cancéreuse dans les Départements Français d’Amérique et le premier cancer chez la femme. On recense 215 nouveaux cas de cancer du sein chez la femme en Guadeloupe, soit 37 %. Ce cancer survient à l’âge de 56 ans, plus d’un tiers des cas survient chez des femmes de moins de 50 ans, posant le problème de l’âge du dépistage organisé. Le taux standardisé monde d’incidence est de 65,8 pour 100000 personnes-années en Guadeloupe.

De 2007 à 2014, 49 femmes sont décédées du cancer du sein en Guadeloupe. La mortalité standardisée de 13,1 pour 100000 personnes-années en Guadeloupe est plus faible que dans l’Hexagone (15,5).

Les principaux facteurs de risque connus sont liés aux facteurs hormonaux et reproductifs (puberté précoce, ménopause tardive, âge élevé au premier enfant, faible nombre d’enfant, absence d’allaitement, prise de traitement hormonal). Il y aussi d’autres facteurs d’explication comme la consommation d’alcool, l’obésité après la ménopause, l’activité physique réduite et le tabagisme. Une prédisposition génétique serait responsable de 5 à 10 % des cancers du sein, essentiellement par le biais d’une altération sur les gènes BRCA1 et BRCA2. Par ailleurs, l’incidence du cancer du sein est également influencée par l’évolution des pratiques de dépistage (pages 52 à 54).

Rapport estimations régionales et départementales d’incidences et de mortalité par cancers en France 2007-2016-Guadeloupe

St@y connnected!

Salaura DIDON

[Cinéma] La 4ème édition du Cinestar International Film Festival promeut le talent antillais dans votre cinéma

Le Cinestar International Film Festival se déroule du jeudi 1er au mercredi 7 octobre 2020 au multiplexe Cinestar, aux Abymes. Pour cette quatrième année, le thème est Promouvoir le talent antillais dans votre cinéma. Au programme: des fictions, des essais, des films d’animation, des films documentaires, des ateliers et une compétition. Les courts et longs-métrages sont réalisés par des réalisateurs antillais, caribéens et africains. Parmi les membres du jury CIFF 2020, il y a le réalisateur et producteur Samuel Tanda, l’acteur et réalisateur Darkman, la directrice régionale de Guadeloupe la 1ère Nadine Félix, la directrice communication et production Caraïbes Michelle Grandjean, la Vice-présidente de Trace Content Distribution Betty Sulty Johnson, le réalisateur et président du jury Jean-Claude Barny. Les comédiens Daniély Francisque et Edouard Montoute sont des invités d’honneur.

Source: Facebook de Cinestar Guadeloupe FINE ARTS
Source: Facebook de Cinestar Guadeloupe FINE ARTS
Source: Facebook de Cinestar Guadeloupe FINE ARTS

Le programme est ici: Programme CIFF 2020.

Le public peut voter pour son film préféré de la Sélection Kréyol CIFF ici: Cinestar Guadeloupe.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Caraïbes] Le CORECA et le Mouvement pour la Jeunesse Guadeloupéenne organisent un webinaire interrégional lors de la Journée de la Jeunesse Caribéenne

Le Mouvement de la Jeunesse Guadeloupéenne, porté par l’association Contacts et Recherches Caraïbe (CORECA), vous invite à un webinaire interrégional diffusé sur leur Facebook live, ce mercredi 30 septembre 2020 de 16h30 à 18h (Guadeloupe), à l’occasion de la Journée de la Jeunesse Caribéenne. Les intervenants sont de la Jamaïque, d’Haïti, de la Guadeloupe, de la Martinique, de Sainte-Lucie, de Trinidad-et-Tobago. Il s’agit de promouvoir leur travail. Ce sont aussi des échanges d’expérience, des conseils prodigués autour du thème principal « Maximiser la valeur ajoutée de la jeunesse pour un développement plus inclusif et durable dans la Caraïbe », qui se décline en trois sujets: Valoriser les travaux académiques, Etudier et travailler dans la Caraïbe, Créativité et audace pour plus de leadership. L’objectif est d’aider la jeunesse caribéenne à travailler et à s’épanouir chez elle.

Source: Facebook du CORECA
Source: Facebook du CORECA
Source: WhatsApp de Verdieu PIERRE-GEORGES, doctorant haïtien en Guadeloupe
Source: Facebook du CORECA
Source: Facebook du CORECA

St@y connected!

Salaura DIDON

[Covid-19] Le Préfet de Guadeloupe renforce les mesures sanitaires pour lutter contre la circulation du virus

Etant donné que la Guadeloupe est classée en zone d’alerte maximale en raison du fort taux de cas déclarés et contaminés au Covid-19 survenant principalement dans la sphère familiale et amicale, du nombre de patients en réanimation et de décès (période du 14 au 20 septembre 2020), Alexandre Rochatte a mis en place des mesures sanitaires pour limiter les brassages de population et diminuer la sollicitation des services d’urgence des centres hospitaliers.

Depuis ce samedi 26 septembre 2020 à minuit jusqu’au lundi 12 octobre 2020 inclus, il est interdit:

  • de rassembler plus de 10 personnes sur la voie publique et dans l’espace public (sauf cérémonies funéraires, transports de voyageurs, manifestations revendicatives, marchés).
  • d’accéder aux plages, aux rivières, plans d’eau, aires de pique-nique de 11h30 à 14h30 et de 19h à 5h (sauf pour les activités de marche, de randonnée, de course à pied ou de canyoning).
  • d’organiser tous les rassemblements et réunions à caractère festif, ouverts au public, à titre payant ou gracieux ayant lieu dans un espace privé.
  • de consommer de l’alcool sur la voie publique et de faire de la vente à emporter de 20h à 6h.

Les établissements de type T (lieux d’exposition), les discothèques, les établissements et activités de type L (salles de réunion, polyvalentes, de quartier, etc.), les établissements de type PA et X (voir en-dessous) restent fermés.

Le palais de justice, le CROUS, l’aéroport, le port ainsi que les théâtres et les cinémas (ayant déjà un protocole sanitaire stricte) ne sont pas concernés par ces mesures.

Le port du masque à l’extérieur reste toujours obligatoire et fondamental.

A compter de ce dimanche 27 septembre 2020 à 22h et jusqu’au lundi 12 octobre 2020 inclus, ces mesures seront complétées par la fermeture des établissements suivants:

  • les établissements et activités de type N (restaurants et débits de boissons). À compter du lundi 28 septembre 2020, ces établissements pourront effectuer: la vente à emporter et la livraison de repas, la restauration scolaire et périscolaire, le room service (ou panier repas) pour leurs clients hébergés dans les hôtels.
  • les établissements de type CTS (chapiteaux, tentes ), sauf les marchés ouverts.
  • les établissements de type PA (piscine, stade, hippodrome, etc.) et de type X (établissements sportifs, salles de fitness).
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe. La fermeture des bars et restaurants était prévue ce samedi 26 septembre 2020 à minuit, elle a été reportée à ce dimanche 27 septembre 2020 à 22h.

Peuvent rester ouverts:

  • les jardins, parcs et zoo,
  • les établissements couverts de type X (à huit clos) pouvant accueillir des activités sportives pour les groupes scolaires, périscolaires et extrascolaires, les sportifs professionnels et de haut niveau, les activités de formation continue dans le champ sportif.
  • les établissements de plein air (à huit clos) pouvant accueillir des pratiques sportives encadrées (clubs sportifs) pour les mineurs et pour les adultes, dans le strict respect des gestes barrières.

Les activités sportives en extérieur sont autorisées dans la limite de 10 personnes au maximum (dont les encadrants).

Déplacement

Dès la semaine la semaine prochaine, les voyageurs en provenance de la Martinique, de Saint Martin, de Saint Barthélemy et de la Guyane devront justifier d’un motif impérieux de déplacement d’ordre professionnel, sanitaire ou familial.

Télétravail

Les entreprises sont incitées à continuer ou mettre en place le télétravail dans la mesure du possible.

Personnes âgées et vulnérables

La population est invitée à limiter au maximum ses visites auprès des personnes âgées, vivant dans un EHPAD ou non, ainsi qu’auprès des personnes vulnérables.

Les gérants des grandes et moyennes surfaces (GMS) du territoire se sont engagés à aménager des horaires spécifiques pour permettre aux personnes vulnérables d’effectuer leurs achats, et à proposer une nouvelle gestion des flux qui accroît la sécurité sanitaire des clients et du personnel.

Lieux de culte

Les représentants cultuels se sont engagés à accompagner leurs communautés quant au report des célébrations non urgentes et leur limitation très forte.

L’Etat et les élus locaux

Les échanges avec les élus se poursuivent pour adapter le dispositif de prévention des risques sanitaires. Et les services de l’État restent pleinement mobilisés pour s’assurer de la bonne application des règles en vigueur.

Nous devons redoubler de vigilance pendant quinze jours. Et nous espérons que la courbe de progression de l’épidémie sera fortement à la baisse.

CP La Guadeloupe en zone d’alerte maximale

St@y connected!

Salaura DIDON

.


[Covid-19] Le SPEG demande d’être vigilant sur le protocole sanitaire allégé dans les établissements scolaires

Dans un communiqué de presse daté du jeudi 24 septembre 2020, le Syndicat des personnels de l’éducation en Guadeloupe soulève une contradiction. Alors que notre territoire est placé en zone d’alerte maximale, les établissements scolaires sont soumis à un protocole sanitaire allégé depuis le samedi 19 septembre 2020. Etant donné que la crise sanitaire s’aggrave dans l’Archipel qui détient un fort taux d’accroissement des cas positifs et de la mortalité liée au coronavirus depuis la rentrée scolaire, le SPEG estime qu’il est « impératif de maintenir la pression et de redoubler de vigilance sur le plan sanitaire dans les écoles et établissements du premier et du second degré ».

Le SPEG déplore le manque ou le nombre insuffisant de gels hydroalcooliques pour assurer la désinfection des mains dans la plupart des établissements scolaires, l’impossibilité de contrôler le lavage systématique des mains à l’arrivée des élèves à cause du flux important, l’impossibilité d’organiser correctement le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels par manque de personnels et/ou d’eau, l’information et la communication inexistantes pour limiter la propagation du virus au niveau des écoles et établissements du second degré, l’obligation pour certaines écoles de renvoyer des milliers d’élèves dans leurs familles à cause des coupures d’eau.

C’est pourquoi, le syndicat interpelle les autorités compétentes afin qu’elles prennent ses responsabilités en débloquant les moyens nécessaires pour faire face à la circulation de la COVID-19 en Guadeloupe, pour que les personnels et élèves soient protégés en permanence dans les enceintes des établissements scolaires.

Communiqué de presse du SPEG

St@y connected!

Salaura DIDON

[Danse] Amendrine GORAM organise un cours de Fit’Salsa à Pointe-à-Pitre

La danseuse Amendrine GORAM propose son premier cours de Fit’Salsa ce samedi 26 septembre 2020 de 17h à 18h au parcours sportif de Lauricisque, à Pointe-à-Pitre. La séance de cours est de 10 euros. En raison de la situation sanitaire actuelle, elle ne peut prendre que dix élèves maximum. Il reste encore des places. Si vous êtes intéressés, si vous voulez affiner votre taille, vous pouvez la contacter et vous inscrire au 0690 90 49 32, jusqu’à 15h demain.

Le cours sera assuré dans le respect des gestes barrière (port du masque obligatoire et distanciation physique). Munissez-vous de votre tapis, de votre paire de baskets, de votre bouteille d’eau et de votre gel hydroalcoolique individuel.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Documentaire] Rendez-vous cinéma et télévisé: « Camarade Jean », un film signé Franck SALIN

Des projections-débats du film documentaire « Camarade Jean » seront organisés en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à Paris. Ecrit et réalisé par Franck SALIN, le film de 66 minutes retrace le parcours de Louis Théodore, producteur agricole et militant indépendantiste guadeloupéen.

Voici le synopsis:

Louis Théodore est producteur de fruits et légumes. À la tête d’une importante coopérative agricole en Guadeloupe, il milite aujourd’hui pour la souveraineté alimentaire de son île.

Cet octogénaire alerte et volontaire a eu une vie aussi peu connue qu’exceptionnelle : il fut l’un des fondateurs du mouvement indépendantiste guadeloupéen, connut la clandestinité, changea d’identité pour devenir « Camarade Jean », croisa la route des plus grands révolutionnaires de la planète parmi lesquels Mao Zédong et Che Guevara.

À travers son récit, des images d’archives et les témoignages de ceux qui l’ont accompagné ou combattu dans sa lutte pour l’indépendance, ce film relate un pan de l’histoire tumultueuse de la Caraïbe, de la France et du monde.

Source: Facebook de Franck SALIN

Rendez-vous cinéma

Sur sa page Facebook, le réalisateur guadeloupéen indique les dates de programmation et de projection de son film documentaire:

  • En raison de l’aggravation de la crise sanitaire du coronavirus, la projection en avant-première de « Camarade Jean » est reportée à une date ultérieure. Organisée par Guadeloupe La 1ère et la Région Guadeloupe, elle était prévue le vendredi 25 septembre 2020, à 19h, au Cinéstar, aux Abymes (la séance affichait déjà complet).
  • Le samedi 4 octobre 2020, à 16h, au Festival international du film documentaire de la Martinique, au cinéma Madiana.
  • Du 6 au 11 octobre 2020, au Festival Fifac, à Saint-Laurent du Maroni en Guyane (les horaires seront bientôt précisés).
  • Le mardi 13 octobre 2020, à 19h, au Festival Monde en vues, à la bibliothèque de Deshaies, en Guadeloupe.
  • Le vendredi 16 octobre 2020, à 19h, au Festival Monde en vues, à la médiathèque de Sainte-Anne (Dorville), en Guadeloupe.
  • Le mardi 27 octobre 2020, à 19h, au Festival Le Mois Kréyol, à la mairie du 13eme arrondissement de Paris.

Rendez-vous télévisé

« Camarade Jean » sera diffusé dans « Horizons » sur Guadeloupe La 1ère, le mardi 29 septembre 2020 à 20h05.

Communiqué de presse sur le documentaire.

Franck SALIN dit Frankito

Ecrivain, dramaturge scénariste, journaliste et réalisateur guadeloupéen, Franck Salin est né en 1973 en France hexagonale. Il a grandi en Guadeloupe et est reparti dans l’hexagone à sa majorité pour étudier les lettres et l’histoire.

Il est l’auteur de deux romans, “Pointe-à-Pitre-Paris“ (L’Harmattan, 2000) et “L’homme pas Dieu“ (éditions Ecriture en 2012, Prix Carbet des Lycéens des Antilles et de la Guyane en 2013). Il a écrit et signé “Bòdlanmou pa lwen“, la première pièce de théâtre en langue créole présentée à la Comédie Française en 2007, et récompensée par les concours d’écriture théâtrale Textes en parole et Etc. Caraïbes.

En tant que journaliste et réalisateur spécialiste de la Caraïbe et de l’Afrique, il a collaboré avec de nombreux médias comme Radio France Internationale (RFI), RFO, ARTE, TV5 Monde. Il a été rédacteur en chef du quotidien panafricain en ligne Afrik.com et du mensuel A+mag.

Il est passionné par le documentaire. Ses documentaires ont été programmés dans plusieurs festivals:

L’Appel du tambour (Trace TV – Palaviré Productions, 2008) a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival FEMI en 2009 (Sélection aux RCM – Rencontres Cinéma de Martinique en 2009).

Sur un air de révolte (Trace TV – Palaviré Productions, 2013), revient sur le chant La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup sé pa ta yo lors du mouvement de grève en Guadeloupe du 20 janvier au 4 mars 2009. (Sélection officielle du 24e FESPACO).

Citoyens bois d’ébène (Beau Comme une Image (BCI Communication), Beau Comme les Antilles (BCA Communication), 2016) avec le Dr Emmanuel Gordien, un militant de la mémoire, qui part sur les traces de son aïeul Georges, en Ile-De-France, en Guadeloupe et au Bénin. Grâce à son association, le CM98, il restitue aux Antillais l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux esclaves dont il réhabilite le souvenir. (Sélection officielle au FESPACO 2017).

Des faucilles dans les veines (Beau Comme une Image (BCI Communication), Inserm – Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale, 2018), traite de la drépanocytose, une maladie génétique répandue dans le monde entier.

Sa filmographie est ici:

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_liste_generique/C_76852_F

Franck SALIN. Source: sa page Facebook

St@y connected!

Salaura DIDON