Com'/Tract

[Service presse] Crise sanitaire et sociale : L’UGTG critique le silence des élus

Dans un texte daté du lundi 28 mars 2022, l’UGTG fustige et condamne le silence des élus de la Guadeloupe, qui font acte d’allégéance au gouvernement de l’Etat colonial français. L’organisation syndicale dresse un bilan et exige toute la vérité sur les responsabilités individuelles et collectives de ceux qui ont décidé de la mise à l’écart de nos compatriotes, condamnés, à une mort certaine dans les hôpitaux de Guadeloupe, sur l’origine des autorités sanitaires, administratives, qui ont interdit, médecins et pharmaciens de prescrire et de délivrer des médicaments préventifs, en faveur des personnes présentant des symptêmes mineurs du virus, sur la discrétion honteuse des membres du Conseil de Surveillance des hôpitaux et des cliniques représentés, entre autres, par les élus des collectivités territoriales, sur l’obstination des employeurs et des directeurs à suspendre sans aucun scrupule depuis le mois d’octobre, en violation de tous les textes de lois, code de santé publique, code du travail… les professionnels de santé du public et du privé, ainsi que les professionnels des établissements et services du médico-social relevant du secteur associatif.

Source: Facebook de Santékirimèd
Source: Facebook de Santékirimèd

UGTG- Le silence des élus

La mobilisation se poursuit avec un meeting ce jeudi 31 mars 2022 à 18h30 devant le Palais de la Mutualité, un rassemblement ce samedi 2 avril 2022 à 8h30 sur le parking du stade de Petit-Canal. La journée internationale de mobilisation contre la répression se tiendra le jeudi 7 avril 2022 devant le tribunal de Pointe-à-Pitre.

Source: Facebook de Liyannaj Kont Pwofitasyon

St@y connected!

Salaura DIDON

Laisser un commentaire