Desk

[Obligation vaccinale] Le président de la Région Guadeloupe sollicite le président de la République pour faire cesser la suspension et la privation des salaires des personnels en Guadeloupe

Dans une quatrième lettre datée du jeudi 20 janvier 2021, et dans un communiqué de presse datée du vendredi 21 janvier, Ary Chalus, président de la Région Guadeloupe demande à Emmanuel Macron, président de la République d’adapter localement les mesures d’obligation vaccinale et d’arrêter les suspensions avec privation de salaires des professionnels de santé, qui s’opèrent par ailleurs, dans un contexte de forte crise économique et sociale. Dans les trois précédents courriers, du 12 novembre, du 23 novembre, et du 24 décembre 2021, il avait alerté Emmanuel Macron, sur les conditions d’application de l’obligation vaccinale aux personnels de santé en Guadeloupe, en sollicitant l’organisation
d’une rencontre avec une délégation des professionnels afin de leur apporter des réponses, en toute transparence. De plus, Ary Chalus lui avait aussi proposé la mise en place d’une médiation susceptible d’identifier les conditions qui pourraient permettre, avec quelques aménagements, d’organiser une application graduée de la loi.

Ary Chalus dit avoir envoyé cette même lettre au ministre des Solidarités et de la Santé et à la directrice de l’ARS. Espérons que « son très cher ami » Emmanuel Macron va comprendre et entendre sa demande et son appel à l’aide.

« Je respecte le travail du Directeur du CHU, je le dis, qui est un professionnel, qui reçoit des ordres de ses supérieurs, mais quand même je dis que nous avons demandé à l’Etat d’alléger un peu ces sanctions, pour que ces personnes puissent continuer à vivre, on n’a pas été entendu. Aujourd’hui, je sais que jeudi 27 nous aurons une visio avec le président de la République et les élus, nous allons lui faire part enfin de tout ce que nous attendons, de toutes les mesures que nous avons mis en place pour pouvoir accompagner les jeunes Guadeloupéens », dit Ary Chalus sur France Info.

Le jeudi 27 janvier 2022 correspond à la date du versement des salaires dans la fonction publique.

Des disparités entre régions outre-mer

Depuis le vendredi 15 octobre 2021, des professionnels de santé, des mamans et des papas guadeloupéens, ne sont pas payés alors qu’en Guyane et Martinique, les soignants ont touché leur salaire jusqu’au vendredi 31 décembre 2021. Pourquoi les soignants de Guadeloupe sont punis parce qu’ils refusent l’acte d’allégéance et de se soumettre à l’obligation vaccinale?

K@ribbean Newsweek a posé des questions par mail à Gérard Cotellon, à la secrétaire générale du CHU et à son service de communication le vendredi 14 janvier 2022, mais à ce jour, nous n’avons obtenu aucune réponse. Pourquoi les soigants du CHU de Guadeloupe sont suspendus et sans salaire ? Pourquoi les soignants du CHU de Martinique perçoivent leur salaire ? Idem pour ceux de la Guyane ? Pourquoi le traitement est-il différent pour les soignants dans ce CHU en Guadeloupe?

Dans quelle langue, il faut poser les questions pour obtenir des réponses? Pou ki biten, pou ki sa, pourquoi, why, porque, warum? Faut-il comprendre que c’est un apartheid et une ségrégation?

Lettre au PR 20 janvier 2022

CP lettre envoyée au PR 21 janvier 2022

St@y connected!

Salaura DIDON

Laisser un commentaire