Desk

[Cinéma] « La petite vendeuse de soleil », « Le Franc », « Debout Kinshasa! » et « Nèg Chivé yo », quatre projections gratuites à la Médiathèque de Lamentin

Dans le cadre de la Saison Africa 2020, le film « La petite vendeuse de soleil » (1999) de Djibril Diop Mambety est projeté ce mercredi 17 mars 2021 à 15h à la Médiathèque Ernest J. Pépin de Lamentin. Ce court-métrage de 45 minutes s’adresse aux enfants à partir de 8 ans.

Sili, une fillette de 12 ans, handicapée et très pauvre, quitte chaque jour sa cité Tomates pour la ville, pour gagner un peu d’argent et nourrir sa famille. Elle se déplace avec ses béquilles. Mendiante, elle tend la main là ou les garçons proposent des journaux. Un matin, après avoir été une fois de plus humiliée par une bande de garçons vendeurs de journaux à la criée dans les rues de Dakar, elle décide d’arrêter de mendier et de vendre comme eux des « soleils », célèbre quotidien sénégalais. Sa décision est prise : ce que les garçons font, les filles aussi peuvent le faire ! Désormais elle gagnera elle-même sa vie et pourra aider sa grand-mère. Mais le petit monde des vendeurs de journaux, depuis longtemps réservé aux garçons, est sans pitié et pour y arriver, elle devra se battre. Ce faisant, elle rencontrera la douleur mais également le rêve et enfin l’amitié.

Source: Facebook de la Médiathèque de Lamentin

« Le Franc » (1994, 45 minutes) est un court-métrage du même réalisateur.

Marigo, le musicien, rêve de son instrument, un congoma, que lui a confisqué sa logeuse pour non-paiement chronique du loyer. Il joue au loto et colle par sécurité le billet au dos de sa porte et le recouvre du poster d’un héros de son enfance. Le soir du tirage, la fortune explose aux yeux de Marigo: : il est gagnant ! Il se voit déjà millionnaire, avec mille congomas, un orchestre…

Source: Site de IMDb

« Debout Kinshasa » (2016, 21 minutes) est un court-métrage de Sébastien Maitre.

Pas de souliers vernis, pas d’école. C’est l’histoire de Samuel, dix ans, qui va découvrir dans Kin la belle, le royaume de la débrouille et de l’embrouille.

Source: Site de Unifrance.org

Les séances cinématographiques seront suivies d’un échange animé par l’association Cinéma Image Jeunesse Culture (CIJC).

« Nèg Chivé Yo » est un film documentaire (2016, 52 minutes) de François Gasner, projeté ce mercredi 17 mars à 19h.

Partant de son histoire familiale et de son éducation évangélique, le réalisateur interroge et explore la figure de l’artiste Samba, cet homme aux dreadlocks mis au rang des parias par la société haïtienne. Gasner a choisi de regarder autrement ceux que l’on stigmatise et que sa société rejette, “les hommes aux cheveux”. Au rythme de leur musique “racine”, nous découvrons une philosophie humaniste qui œuvre au maintien des traditions et de cette identité forte, ancrée dans une histoire où l’esclavage et le vaudou hantent toujours cette partie de l’île d’Hispaniola.

Source: Facebook de la Médiathèque de Lamentin

Le port de masque et la distanciation d’un siège sur deux sont obligatoires pour les séances de cinéma.

St@y connected!

Salaura DIDON

Laisser un commentaire