Brumes de sables: Gwad’Air maintient la procédure d’alerte niveau rouge en Guadeloupe

Dans un communiqué de presse daté du lundi 22 juin 2020, Gwad’Air, en accord avec la Préfecture de la Guadeloupe, déclenche la procédure d’Alerte niveau rouge pour notre territoire aujourd’hui et mardi 23 juin 2020, parce que l’air est polluée à cause du passage des brumes de sables, mais c’est également lié à l’activité humaine (combustion d’énergie fossile, moyens de transport, activités industrielles…). Le seuil d’alerte correspond à un niveau de concentration de polluants dans l’atmosphère au-delà duquel une exposition de courte durée présente un risque pour la santé humaine de l’ensemble de la population. Gwad’Air prévoit le dépassement du seuil d’alerte fixé à 80µg/m3 sur 24h pour aujourd’hui et pour demain. En fait, l’épisode de brumes de sable actuellement présent depuis quelques jours sur notre département s’est intensifié ce lundi 22 juin 2020, et dégrade fortement la qualité de l’air.

Les recommandations sanitaires

Pour les populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Pour les populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux.

• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.
• Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.
• Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté
le cas échéant.
• Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.
• Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air
qu’à l’intérieur.
• Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

Pour les jeunes (0 à 6 ans), les écoliers, les collégiens et les lycéens :
• Interdire les activités sportives à l’extérieur dans les établissements d’enseignement primaire et
secondaire.
• Pour les jeunes enfants, interdire les activités sportives à l’extérieur et à l’intérieur.

Pour la population générale :
• Réduire les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions).
• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.

Les mesures pour diminuer les émissions

Secteur résidentiel/Tertiaire :
• Limitation des activités de loisirs génératrices de particules (feux d’artifices, manifestations publiques de sports mécaniques…).
• Reporter les travaux d’entretiens des espaces verts privés et plus particulièrement l’utilisation d’outils à moteur thermique tels que les tondeuses à gazon.
• Dans les espaces verts et jardins publics, reporter les travaux d’entretien ou de nettoyage effectués par les collectivités avec des outils à moteur thermique (tondeuses à gazon…) ou avec des produits à base de solvants organiques (peinture, white spirit, vernis…).
• Suspendre les éventuelles autorisations dérogatoires à l’interdiction du brûlage des déchets verts à l’air libre.

Secteur agricole :
• Report des épandages de fertilisants minéraux ou organiques et dans le cas où leur report n’est pas possible, recourir préférentiellement à des procédés d’épandage faiblement émetteurs d’ammoniac.
• Report des travaux du sol si celui-ci est sec.
• Suspension des épandages de produits phytosanitaires.
• Interdiction du brûlage des sous-produits agricoles.
• Recours obligatoire à l’enfouissement rapide des effluents.

Secteur industriel/construction :
• Recours obligatoire à des mesures compensatoires pour l’abattage des poussières (arrosage…) en cas de travaux générateurs de poussières sur les chantiers (chantiers de démolition…).
• Réduction des rejets atmosphériques des sites responsables des émissions les plus importantes par la mise en œuvre des dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’épisodes de pollution.

Secteur des transports :
• Limiter l’usage des véhicules diesel non équipés de filtres à particules.
• Limiter les transports routiers de transit.
• Encourager le recours au télétravail pour les agents des services de l’Etat et administrations lorsque ce dispositif existe.

Source: Facebook de Gwad’Air
Source: Facebook de la Préfecture de la Guadeloupe

Communiqué de presse Pollution de l’air

St@y connected!

Salaura DIDON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.