Étiquette : Masques

[Covid-19] Respire + et la Région Guadeloupe inaugurent la première usine de la caraïbe de fabrication de masques

L’équipe de Respire + pa jwé é santé aw! et le Conseil régional vous invitent à l’inauguration de la première usine de la caraïbe de fabrication de masques chirurgicaux médicaux, de types FFP2 et FFP3, lundi 7 septembre 2020 à 9h30 à Jarry, Baie-Mahault.

Source: flyer envoyé par un contact sur Whatsapp, Franciane SEJOR, membre actif et ancienne vice-présidente de l’association Solidarité Intergénérationnelle Yonn a Lot (SIYAL) 
Source: vidéo envoyée par un contact sur Whatsapp, Franciane SEJOR, membre actif et ancienne vice-présidente de l’association Solidarité Intergénérationnelle Yonn a Lot (SIYAL) 

Le site Internet de l’entreprise est: http://respirezplus.com/

St@y connected!

Salaura DIDON

[Covid-19] L’UGTG dénonce une « Masqu’arade » obligeant à porter le masque partout et tout le temps

L’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe (UGTG) estime que les autorités politiques et sanitaires en Guadeloupe ont imposé un confinement individuel aux Guadeloupéens qui doivent porter le masque en extérieur « toupatou, lannuit kon gran jou » (partout, à toutes les heures de la journée). Pour le syndicat, c’est une manière « d’infantiliser, culpabiliser, domestiquer les Guadeloupéens et surtout exonérer l’Etat de ses responsabilités ».

Contaminé au Covid-19, le nouveau préfet Alexandre Rochatte oblige la population à adhérer à cette mesure avec l’approbation des maires. L’UGTG juge cette mesure anti-productive et punitive. Sa généralisation est disproportionnelle et absurde, parce que les graves manquements, les dysfonctionnements récurrents des services de l’Etat, de l’ARS et des Elus de Guadeloupe sont les principales causes de la situation sanitaire actuelle.

L’UGTG exige donc :
➢ Le dépistage massif de l’ensemble de population, l’isolement et le traitement immédiat des personnes contaminées ;
➢ La mise en oeuvre de véritables contrôles sanitaires au port et à l’aéroport pour toutes les personnes qui souhaitent entrer en Guadeloupe ;
➢ La mise à la disposition du CHU de moyens financiers, humains, matériels et logistiques à la mesure des enjeux de santé publique en Guadeloupe.

CP UGTG Masqu’arade

St@y connected!

Salaura DIDON

[Santé] Covid-19: Le préfet oblige à porter le masque dans certains lieux publics à Marie-Galante

Le préfet de la Région Guadeloupe a pris un arrêté le jeudi 20 août 2020 pour obliger les personnes âgées de onze ans et plus à porter un masque de protection dans plusieurs lieux publics des trois communes de la Grande Galette. Alexandre Rochatte a invoqué plusieurs raisons comme le caractère archipélagique de la Guadeloupe, les capacités limitées de son système de soins, la saison cyclonique et l’épidémie de dengue en cours, des services de santé et de réanimation qui seront fortement et potentiellement sollicités, des réunions et des brassages importants de personnes en période estivale parce que l’île est la deuxième destination préférée des Guadeloupéens, le respect systématique des gestes barrières rendu difficile dans ces espaces en cas de forte affluence, surtout la forte affluence dans les centres bourg constatée par les maires depuis le début du mois, qui veulent préserver la santé de leurs habitants. L’arrêté précise les périmètres concernés par cette mesure qui a pris effet dès le vendredi 21 août 2020, et qui se poursuit jusqu’au lundi 31 août 2020 inclus.

En fonction des communes, voici les lieux publics:

  • A Capesterre de Marie-Galante

L’ensemble du centre bourg compris :
– A l’Est : entre les rues du cimetière, du Dr Eugène Clède et des écoles ;
– A l’Ouest : le boulevard maritime ;
– Au Nord : la rue du Maréchal Leclerc ;
– Et au Sud : la rue Ernest Coudoux.

  • A Grand-Bourg

L’ensemble du centre bourg compris :
– A l’Est : entre la rue de la Savane, le boulevard maritime, la rue du vieil arbre et les avenues Marcel Etzol et des Sabliers de Joinville ;
– A l’Ouest : la rue Henri Rinaldo ;
– Au Nord : l’avenue Delgrès ;
– Et au Sud : le littoral.
Il y aussi le marché couvert et la place de l’église.

  • A Saint-Louis

L’ensemble du centre bourg compris :
– A l’Est : entre la rue Youri Gagarine ;
– A l’Ouest : le littoral ;
– Au Nord : les rues Gratien Candace et des Palmiers ;
– Et au Sud : l’avenue Nelson Mandela.

Arrêté préfectoral rend obligatoire le port du masque à Marie-Galante

Selon l’Agence Régionale de Santé, 325 nouveaux cas ont été enregistrés pour la semaine du 15 au 21 août 2020. Cela portait à 771 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR en Guadeloupe.

St@y connected!

Salaura DIDON

Que dire sur le dossier des masques ?

Premier point: l’amende pour l’abandon des déchets sur la voie publique comme les masques usagés passe de 68 euros à 135 euros, afin de responsabiliser les irrespectueux. Deuxième point: il s’agit de connaître le nombre de masques PLP2, chirurgicaux et grand public réservés à la population guadeloupéenne. Troisième point: qui sont les destinataires prioritaires de la distribution des masques sur notre territoire? Enfin, le port du masque est obligatoire dans le dispositif expérimental de protocole sanitaire adapté pour les voyageurs en provenance de l’hexagone et à destination de la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et de La Réunion.

Adopter des gestes respectueux

Si vous jeter votre masque usagé dans la rue, vous encourez une amende de 135 euros au lieu de 68 euros.

Afin de protéger l’environnement et la nature, la préfecture de Guadeloupe conseille de jeter les masques, lingettes, mouchoirs ou gants usagés dans un sac poubelle dédié et fermé, puis de les mettre dans le sac poubelle des ordures ménagères.

Il est interdit de mettre les masques usagés dans la poubelle jaune des déchets recyclables (emballages, papiers, cartons, plastiques).

Source: Facebook de la Préfecture de la Guadeloupe

La distribution des masques

Un arrêté préfectoral réglemente la délivrance des masques chirurgicaux trois plis. Les pharmacies de Guadeloupe réservent ces masques pour les personnes les plus fragiles et les plus vulnérables, qui peuvent l’acheter au prix de 0,95 euros pièce.

CP Pharmacies et masques chirurgicaux pour les personnes fragiles

Par ailleurs, l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe, dans un courrier adressé le lundi 25 mai à la directrice de l’ARS Valérie Denux, a constaté que les masques grand public pour la population et ceux pour les professionnels avaient du mal à être acheminés en Guadeloupe. C’est pourquoi le syndicat lui « demande de lui adresser une copie de tous les documents relatifs à la mise à disposition des tests et des masques en Guadeloupe, tenant compte des affirmations du gouvernement ».

Il s’ensuit des interrogations relatives « à la part consacrée à la Guadeloupe » en matière de tests et de masques. Puisque le gouvernement a annoncé la mise en oeuvre de 700 000 tests à partir du lundi 11 mai 2020. Et que Valérie Denux a indiqué « vouloir tendre vers un objectif de 1500 tests par jour mais réussir 600 ou 700 tests par jour ».

L’union veut donc connaître le nombre de masques PLP2, chirurgicaux et grand public reçus et leur répartition pour chacun. Idem pour le nombre de tests, le type de tests, le nom des établissements et bien d’autres questionnements sur le degré de contamination de la Guadeloupe.

Lettre UGTG demande des documents à l’ARS

Les destinataires prioritaires

Le lendemain, dans un communiqué de presse de la préfecture de la Guadeloupe du mardi 26 mai 2020, on y apprend que chaque mois, l’État met à disposition 132 000 masques de protection aux professionnels de la petite enfance mais aussi aux publics vulnérables ainsi qu’à celles et ceux qui les entourent.

La distribution des masques est gérée par les acteurs les plus proches des bénéficiaires:

  • Le Conseil départemental bénéficie d’une dotation de 88.000 masques par mois, à destination des services d’aides à domicile, des structures pour mineurs, des personnes âgées et des personnes handicapées, des maisons d’assistantes maternelles, etc.
  • La Caisse d’allocations familiales (CAF) a une dotation d’amorçage de 24.000 masques par mois visant les personnels et les enfants de 49 crèches Psu et 37 micro-crèches Paje.
  • La direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale met 20 000 masques à disposition de celles et ceux qui agissent auprès des personnes sans abri et des adultes-relais qui travaillent dans le milieu associatif.

CP Distribution de masques pour les professionnels de l’enfance et les publics vulnérables

Ensuite, l’Etat a attribué une dotation exceptionnelle de masques à dix-huit communes de moins de 10 000 habitants. Il y a 500 masques par commune, pour un total de 9 000 masques. C’est une aide complémentaire au profit des employés municipaux.

Ces communes sont: La Désirade, Capesterre de Marie-Galante, Grand-Bourg de Marie-Galante, Saint-Louis, Terre-de-Haut, Terre-de-Bas, Goyave, Trois-Rivières, Vieux-Fort, Gourbeyre, Vieux-habitants, Baillif, Bouillante, Pointe-Noire, Deshaies, Port-Louis, Anse-Bertrand et Petit-Canal.

CP Dotation de masques pour les petites communes

Le dispositif expérimental de protocole sanitaire

A partir du mardi 9 juin, le gouvernement met en place un dispositif expérimental de protocole sanitaire adapté pour les voyageurs en provenance de l’hexagone et à destination de la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et de La Réunion.

72 heures avant le vol, les passagers devront réaliser un test RT-PCR, de détection du génome SARS Cov2. Une fois arrivés dans les territoires concernés, les passagers, qui auront un test négatif, « bénéficieront d’une procédure accélérée de traitement à l’aéroport et effectueront sept jours de quarantaine, suivi d’un nouveau test RT-PCR ». Le port du masque est obligatoire à l’extérieur et le respect des gestes barrières reste important.

Par ailleurs, « les personnes qui n’auront pas réalisé de tests avant le départ suivront la procédure d’accueil actuellement en vigueur dans les aéroports (temps d’accueil et de traitement estimé en moyenne entre 3h et 4h) avec une mesure de quatorzaine stricte, en site dédié ou à leur domicile ».

Si le test RT-PCR est positif avant le départ, il faudra s’isoler pendant 14 jours et votre billet sera échangé pour un vol ultérieur après la période d’isolement.

Source: Twitter de l’ARS Guadeloupe

CP Dispositif expérimental de protocole sanitaire

En Guadeloupe, la population a trouvé ses solutions et a fabriqué des masques en tissu. Nous sommes toujours en zone verte. Même si le virus circule moins, il reste toujours présent. Et il arrive aussi par l’intermédiaire de cas importés.

Masques en tissu fabriqués par l’Association des parents d’enfants inadaptés (APEI) à Marie-Galante.

En France hexagonale, les maires distribuent gratuitement un ou deux masques en tissu lavable et réutilisable à chaque habitant.

St@y connected!

Salaura DIDON

Une délégation de conseillers régionaux se rend aux Saintes pour remettre des masques et distribuer des produits locaux

Aujourd’hui, des conseillers régionaux sont aux Saintes, à Terre-de-Bas et à Terre-de-Haut, pour remettre des masques aux agents de ces collectivités, pour organiser la reprise administrative. Il est également question de distribuer des bananes vertes à la population.

Dans cette démarche, la Région Guadeloupe apporte son soutien aux îles du Sud, comme les Saintes. Sur son Facebook, la Mairie de Terre-de-Haut informe sur la livraison de 3000 masques, et de 2 palettes de bananes vertes et dessert offerts par Le Groupement des producteurs de Guadeloupe.

Depuis le début du confinement, la collectivité régionale a soutenu la mise en place des rotations aériennes à Marie-Galante afin de garantir la continuité territoriale et sanitaire. Elle a aussi proposé des masques à Marie-Galante et à la Désirade.

Cliquez ci dessous pour lire le communiqué:

CP Solidarité Les Saintes

St@y connected!

Salaura DIDON