Commémorer la mémoire des ancêtres et recommander un film à regarder: « 1802, l’Epopée guadeloupéenne » de Christian LARA

Cette année 2020 marque la 172è anniversaire de l’abolition de l’esclavage dans les Outre-mer. En mai, nous célébrons la mémoire des ancêtres déportés du continent africain et réduits en esclavage dans les Antilles et les Amériques, qui ont toujours lutté pour leur liberté et leur dignité. Plusieurs dates existent comme le 10 mai, la journée nationale des mémoires de la traite négrière, de l’esclavage et leur abolition suite à l’adoption de la loi Taubira en 2001 ou le 27 mai, date de l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe. A cette occasion, et à deux jours de la fin du confinement, K@ribbean Newsweek vous propose de regarder le film « 1802, l’Epopée guadeloupéenne », de Christian LARA.

Sorti en France en 2006, c’est un film historique d’1h30 scénarisé et réalisé par Christian LARA, qui offre un casting très intéressant:

Luc SAINT ELOY: Delgrès
Jean Michel MARTIAL: Ignace
Eugénie L.J: Marthe Rose
Philippe Le MERCIER: Richepance
Gladys HERNANDEZ: Solitude
Fani CARENCO: Joséphine
Patrick MILLE: Napoléon Bonaparte
Xavier LETOURNEU: Cambacérès
Patrice BOULEMAR: Capitaine Dauphin
Joel JERNIDIER: Commandant Palerme
Claude MARTIAL: Monnerot
Thierry HÉLAINE: Général Gobert
Marc MICHEL: Talleyrand

Le synopsis est le suivant: « En 1802, Napoléon Bonaparte décide d’imposer son pouvoir mais souhaite l’imposer dans toute la France et envoie son armée à Saint-Domingue et en Guadeloupe. Dès les premières mesures, le colonel mulâtre Louis Delgrès comprend que cette expédition est chargée d’imposer une « nouvelle » politique par la force et le retour à l’esclavage. Il n’hésite pas un instant, et pour l’honneur de sa race, décide de se battre contre l’armée française. Alors, un formidable mouvement populaire s’opère… C’est le début de 1802, l’épopée guadeloupéenne ».

Le 10 mai, une date symbolique

La Convention nationale du 4 février 1794 (Le 16 pluviôse an II)  vote l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises. La Guadeloupe connait une première abolition de l’esclavage à cette date, qui sera révoquée en 1802. Il faudra attendre 1848 pour une abolition définitive de l’esclavage, suivie de l’émancipation des esclaves dans l’archipel.

Le 10 mai 1802 correspond à la date de la proclamation du commandant Louis Delgrès.

Par ailleurs, la loi Taubira est la Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

Dans les Outre-mer, les dates de commémoration correspondent aux différentes proclamations des décrets qui abolissent l’esclavage dans les colonies au cours de l’année 1848:

  • Le 22 mai en Martinique
  • Le 27 mai en Guadeloupe
  • Le 10 juin en Guyane
  • Le 20 décembre à la Réunion

Biographie et filmographie de Christian LARA

Né à Basse-Terre en 1939, Christian Lara est un journaliste, auteur dramatique, metteur en scène, réalisateur, scénariste, cadreur, monteur, dialoguiste, gérant et producteur guadeloupéen considéré comme « le père du cinéma antillais ».

Source: Facebook de Caraibe Films

Il a commencé sa carrière comme jour­na­liste pour Le Figaro. Ensuite, il réa­lise son 1er film Lorsque l’herbe en 1968, suivi de Jeu de dames (1973). Ayant signé plus d’une vingtaine de longs métrages, Christian Lara a participé acti­ve­ment à la créa­tion d’un cinéma antillais. Il a écrit la plupart des scé­na­rios de ses oeuvres, qui sont poli­ti­ques, his­to­ri­ques, qui sont parfois très per­son­nelles, ou diver­tis­san­tes.

En 1998, il fonde sa maison de pro­duc­tion, la Caraibe Films Compagnie. En 2013, lors de la 21è édition du Festival Panafricain du film de Los Angeles, Christian Lara a reçu le « Pioneering Filmmaker Award », « Pionnier du Cinéma » pour l’ensem­ble de sa car­rière.

Du 10 au 23 mai 2019,  le complexe cinématographique Cinéstar (Abymes) a projeté son film « 1802, l’Epopée guadeloupéenne ». Lors de la 3ème édition du Cinéstar International Film Festival en octobre 2019, son film « Yafa, le pardon » a été diffusé en avant-première. 

  • 1968: Lorsque l’herbe
  • 1973 : Jeu de dames, Les Infidèles
  • 1976 : Corps brû­lants
  • 1977: Un Amour de sable
  • 1977 : Déchaînements char­nels
  • 1978 : Jeux de minet­tes
  • 1979 : Coco la Fleur, can­di­dat
  • 1980 : Mamito
  • 1980: Chap’la
  • 1980 : Vivre libre ou mourir
  • 1982 : Une glace avec deux boules ou je le dis à maman
  • 1983 : Adieu fou­lards
  • 1987 : Black
  • 1992: Une Sacrée chabine
  • 1998 : Sucre amer (Bitter sugar)
  • 2004: 1802, l’Épopée gua­de­lou­péenne
  • 2004: Un homme à femmes
  • 2004: Cracking Up
  • 2006: L’Héritage perdu
  • 2009 : Le Mystère Joséphine, télé­film
  • 2010 : Héritage perdu
  • 2011 : Tout est encore pos­si­ble
  • 2012 : Pani pwo­blem
  • 2013: Summer in Provence
  • 2013: The Legend
  • 2018 : Esclave et courtisane
  • 2019 : Yafa (Le Pardon)

St@y connected!

Salaura DIDON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.