Le Préfet de la Guadeloupe, la directrice de l’ARS et le recteur d’académie déclinent le plan de déconfinement chez nous

Le préfet de la Guadeloupe, Philippe GUSTIN, la directrice de l’Agence Régionale de Santé, Valérie DENUX et le Recteur d’académie, Mostafa FOURAR ont tenu une conférence de presse cet après-midi, à l’ARS aux Abymes sur les spécificités locales du déconfinement la semaine prochaine. Que faut-il retenir pour la Guadeloupe?

Quelques mots d’introduction du préfet, pour qui le déconfinement est « une nouvelle étape dans cette crise sanitaire » et qu’il est attendu par tous. Il émet le vœu d’éviter cette même configuration que nous connaissons actuellement, d’éviter tout relâchement pour empêcher la recrudescence de la pandémie. Et comme le gouvernement l’a martelé, nous devons apprendre à vivre avec le virus, en continuant à respecter les gestes barrières et la distanciation physique, même après le 11 mai.

Le déconfinement local

Selon Philippe Gustin, voici ce qui est possible:

  • la circulation et le déplacement est libre sur l’ensemble de l’archipel, sans attestation
  • le couvre-feu est maintenu de 21h à 4h du matin pendant quelques jours, en collaboration avec les maires
  • les transports en commun et les navettes inter-îles peuvent circuler. Les opérateurs des transports sur terre et sur mer doivent condamner une place sur deux afin de garantir la sécurité et les gestes barrières. Depuis le début du confinement, la continuité territoriale est assurée par voie aérienne pour Marie-Galante, et par voie maritime pour les Saintes et la Désirade. Le préfet étudie avec les maires concernés, la volumétrie et la fréquence des rotations à mettre en place, à partir du 11 mai.
  • le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, les navettes et les taxis et VTC
  • la circulation en forêt, dans les parcs et les jardins est possible
  • les plages et les rivières seront accessibles à la demande des maires, qui devront définir les modes d’accès, les activités de natation et les activités de santé. Mais il faudra laisser à l’ARS le temps d’analyser au préalable les eaux de baignade
  • le sport individuel à l’extérieur est autorisé dès que la distanciation physique est respectée
  • les médiathèques, les bibliothèques, les petits musées (y compris le Mémorial ACTe) peuvent rouvrir
  • les autres commerces vont rouvrir, ainsi que les coiffeurs et les instituts de beauté qui peuvent accueillir à nouveau des clients en respectant le guide sanitaire
  • les maires peuvent rouvrir tous les marchés, 6 ou 7 étaient ouvert pendant le confinement, mais le préfet peut les fermer si les conditions sanitaires ne sont pas respectées
  • la location des gîtes et chambres d’hôtes est autorisée à compter du 21 mai
  • les cérémonies funéraires peuvent se dérouler avec moins de 20 personnes
  • les cimetières peuvent rouvrir
  • la quatorzaine est maintenue pour les arrivées des passagers à destination de la Guadeloupe jusqu’au 1er juin minimum
  • les professionnels de santé en renfort, les personnes handicapées et les personnes avec certaines pathologies sont exonérés de quatorzaine
  • les étudiants qui reviennent en Guadeloupe doivent s’inscrire sur la plateforme https://outremersolidaires.gouv.fr/ Le ministère des Outremer organisera leur retour. Chacun devra effectuer une quatorzaine, soit dans l’Hexagone, soit en Guadeloupe.

Chaque citoyen doit faire une bonne utilisation des masques, a rappelé le préfet.

Voici ce qui reste fermé et interdit:

  • les restaurants et les bars restent fermés
  • les cinémas, les théâtres restent fermés.
  • les salles de sport, les salles de fêtes et polyvalentes restent fermées.
  • les activités de plaisance sont proscrites. Certains bateaux partiront dans des cargos avant la saison cyclonique, et les propriétaires de bateaux prendront l’avion.
  • les frontières restent fermées avec les autres Etats des Caraïbes comme entre Saint-Martin et Sint Marteen

Le 1er juin sera une autre étape du déconfinement.

Dossier Presse Plan de déconfinement en Guadeloupe

Le système de santé

La directrice de l’ARS estime que « le point sur la situation sanitaire est favorable », et que « la circulation du virus est fortement endiguée malgré trois cas confirmés par des laboratoires de ville ». Ces cas présentaient des symptômes anciens et donc il a fallu circonscrire en menant des enquêtes et des tests avec les cas contacts de ces 3 cas révélés, afin de casser les chaînes de contamination. Valérie Denux préconise de rester prudent lors de la phase de déconfinement pour éviter une deuxième vague.

C’est pourquoi, l’ARS a établi une stratégie de santé territoriale d’actions qui présente trois objectifs très précis.

  1. Diminuer l’impact sanitaire de ces deux mois de confinement sur les autres pathologies

En ce sens, il faut collaborer avec les professionnels de santé de ville (médecins, infirmières, kinésithérapeutes, etc.), mettre en place une bonne éducation à la santé afin de reprendre le contact avec les personnes ayant des maladies chroniques et sur les différents critères d’aggravation des maladies, capitaliser la télémedecine et le télésuivi.

Il est nécessaire de favoriser la mobilisation des soins en ville, de mettre en oeuvre des formations, des webinaires avec les professionnels de santé, de collaborer avec les services à domicile (HAD, etc) pour la prise en charge, de reprogrammer les activités hospitalières par priorité pour éviter une saturation des services.

Enfin, il faut suivre les personnes les plus vulnérables, poursuivre cette dynamique avec les EHPAD, et obtenir les adresses mail pour faire remonter les difficultés.

2. Limiter le risque d’une nouvelle vague épidémique

Valérie Denux décrit quatre piliers:

  • L’éducation continue sur les gestes barrières et les masques grand public respectant les normes AFNOR.
  • Les tests sont élargis à 2000 dépistages cumulés pour la Guadeloupe. L’ARS a réalisé 1000 tests ces deux dernières semaines, ce qui a permis de détecter les trois cas positifs. « Nous sommes en capacité d’effectuer 1100 à 1150 tests par jour dès le 11 mai, et grâce à des automates nous pouvons atteindre 1500 tests PCR par jour. Cependant, nous avons besoin de faire environ 600-700 tests pour le moment ». Les tests sérologiques doivent être utilisés avec prudence parce qu’ils ne sont pas encore homologués par le Centre national des ressources. Ce sont des compléments des tests PCR quand le test est négatif.
  • L’importance de la surveillance épidémiologique avec les remontées des médecins sentinelles et le lancement des enquêtes épidémiologiques
  • La traçabilité des cas grâce à la collaboration avec les médecins de ville et les infirmières. L’assurance maladie va assurer le phoning. L’ARS et Santé Publique France vont vérifier les cas complexes avec cluster. Des équipes mobiles, des brigades de contacts iront constater si les personnes peuvent rester chez elles. Les réserves sanitaires, les personnes volontaires, les CCAS, les mairies et les pompiers seront sollicités dans cette démarche. Des lieux d’hébergement alternatifs seront mis en place pour la quatorzaine.

3. Assurer la capacité du système de santé à remonter en puissance

Valérie Denux a parlé du rôle de la Clinique Des Eaux Clairs autorisés à s’organiser pour les lits de réanimation.

De manière générale, nous voulons augmenter jusqu’à 75 lits de réanimation. Nous avons déjà 54 lits de réanimation et nous voulons baisser à 44 lits de réanimation soit 39 au CHU et 5 au CHBT. Donc, on passerait de 44 à 54 lits en cas de deuxième vague et pour atteindre au final 80 lits.

Les salles opératoires vont rouvrir progressivement. Sur les 10 respirateurs lourds demandés au national par l’ARS, 5 seront livrés la semaine prochaine. Valérie Denux rappelle que le national a fourni 3 semaines de stock de médicaments .Il faudra faire attention à réguler leur utilisation parce qu’ils sont aussi nécessaires pour des pathologies hors Covid-19.

Il sera possible pour les praticiens étrangers, hors Union européenne d’exercer comme médecins sous réserves de leurs compétences, de la demande des établissements hospitalières et de la maîtrise de la langue française.

Il y a aussi les 3 moyens pour héliporter les patients entre la Guadeloupe, la Martinique et les îles du Nord.

La réserve sanitaire est indispensable, comme indiqué dans l’objectif 2. Une prime sera versée aux professionnels de santé pour le travail accompli. Et les professionnels de santé libéraux qui ont connu une perte d’activités recevront une compensation financière pendant cette période.

Stratégie territoriale santé de sortie de confinement

Le système éducatif

Le recteur s’aligne sur la décision du gouvernement pour rouvrir les écoles maternelles et élémentaires le 11 mai. Il rappelle que près de 90% des écoles vont reprendre au niveau national et que plus de 85% des communes sont prêtes même celles qui sont en rouge. Etant donné que la Guadeloupe est en vert, il estime que nous pouvons rouvrir les écoles.

2% des élèves vont retourner sur les bancs de l’école dans quatre communes: Le Moule, Petit-Bourg, Goyave et la Désirade s’il y a de l’eau dans les robinets. Les écoles de Saint-Martin ouvrent le 11 mai et celles de Saint-Barthélémy, ce sera le 18 mai.

L’académie n’a pas encore déterminer pour la question des notes à distance et/ou en présentiel.

Mostafa Fourar, en collaboration avec les maires, propose de renforcer le dispositif de l’école ouverte en juillet-août.

Douze écoles privées catholiques vont rouvrir, dont un établissement privé à Marie-Galante.

Enfin, les concours auront bien lieu dans les lycées, dès lors que la distanciation physique est mise en place.

Valérie Denux a indiqué que les Instituts médicaux éducatifs (IME) doivent fournir des plans de reprise des activités en début de semaine prochaine, afin que l’ARS, le département et l’éducation nationale valident ces plans.

Toutes ces spécificités locales doivent faire réfléchir la population guadeloupéenne sur sa santé, qui est une priorité, et elle doit continuer à respecter les gestes barrières, à porter le masque et à pratiquer la distanciation physique.

St@y connected!

Salaura DIDON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.