Com'/Tract

[Service presse] La revue Neg Magazine appelle à la mobilisation après la demande de mise en liberté de Noël DAUFOUR rejetée

Dans un communiqué de presse datée du samedi 8 avril 2023, Neg Magazine, la revue des résistances intellectuelles, artistiques, postcoloniales alerte aujourd’hui les peuples de Guadeloupe, Martinique, Guyane et tous les peuples concernés par le droit à la justice à propos de l’affaire DAUFOUR. Noël DAUFOUR en est à 441 jours de détention. Il s’agit de 441 jours durant lesquels Daufour a été privé de ses libertés fondamentales, de son droit à un procès équitable, de son droit d’opinion et, plus actuellement, de son droit parental. En faveur de la rémission de Sanaë Daufour et tenat compte des conditions d’incarcération de son père depuis plus d’un an (c’est-à-dire sans procès et sans preuves consistantes), Maitre Branco et Maitre Ursulet ont effectué une demande de remise en liberté et un référé liberté auprès des tribunaux compétents. Le vendredi 7 avril 2023, la demande de remise en liberté de Noël Daufour par ses avocats a été rejetée par le juge d’instruction Lesaux. Après ce refus du juge d’instruction, la demande de remise en liberté a été transférée au juge des Libertés. Désormais, il appartient au juge des Libertés de statuer sur la demande de mise en liberté de Noël Daufour. Cette décision devrait être rendue dans un délai de dix jours. Dix jours ! La justice française estime-t-elle que la rémission d’une enfant de trois ans peut attendre qu’elle se décide à remplir ses missions dans cette affaire rocambolesque? La revue invite toutes les personnes concernées par les droits humains, les droits des prisonniers, les droits des activistes de ce pays, tous les collectifs de luttes anticolonialistes, tous les organismes et comités oeuvrant pour la dignité humaine, tous les médias et toutes les personnalités médiatiques, toutes les associations de défense des droits de la famille, ainsi que toutes les organisations du peuple à se mobiliser, à s’indigner, à se révolter contre ce type de violence et de répression politique.

Crédit photo : Facebook de Nöël DAUFOUR

CP de Neg Magazine

St@y connected !

Salaura DIDON

Catégories :Com'/Tract

Tagué:

Laisser un commentaire