Reportage

[Energies renouvelables] Pour Gérald BOUGRER, promoteur-inventeur du projet Une Guadeloupe d’avance Géothermie de 4ème génération hydraulique, « il faut exploiter, produire, consommer, vendre et exporter nos ressources naturelles à l’international »

K@ribbean Newsweek a rencontré Gérald BOUGRER, promoteur-inventeur du projet Une Guadeloupe d’avance Géothermie de 4ème génération hydraulique (UGA-GéO’4G&H2), jeudi 18 août 2022 au Centre des Arts et de la Culture Maryse Condé à Pointe-à-Pitre. Depuis le début des années 2000, il réalise des travaux de Recherche et Développement en Hautes Technologies Durables Appliquées au secteur de « L’Energie-Economie ». Il explique son programme d’actions de développement socio-politico-économique auto-financé, les enjeux et les avantages de la Géothermie 4ème génération et la production d’hydrogène vert, les retombées socio-économiques pour les Guadeloupéens. Le Projet UGA-GéO’4G&H2 a été déposé pour instruction, le 31 mai 2022, à la Préfecture de Guadeloupe. Ce projet s’intéresse au marché des énergies renouvelables dont la Géothermie de 4ème génération pour vendre de l’électricité à un client solvable EDF. Ce projet vise à permettre aux Guadeloupéens d’exploiter leurs propres ressources naturelles, de créer leur propre fonds d’investissement, leur propre fonds de solidarité. La production d’électricité génère un chiffre d’affaires et un bénéfice. L’une des sociétés qui participe à ce projet est la société civile représentée dans une société coopérative d’intérêt collective (SCIC) d’utilité sociale et solidaire KENERESS (Karukera Energies Economie Sociale et Solidaire) qui est en train de se créer. Elle fait partie du capital de l’actionnariat de toutes les sociétés qui vont exploiter les ressources naturelles permettant de produire la Géothermie, l’hydrogène vert, et de les exporter. Les Guadeloupéens peuvent entrer dans cette société coopérative moyennant a minima 1 euros. Ils seront des acteurs consommateurs parce qu’une partie des bénéfices leur reviendra. Regardez notre discussion qui dure 1h03.

A RETENIR : Quand la Guadeloupe va créer ses centrales électriques, des unités industrielles de production d’électricité, avec l’électricité provenant de la Géothermie et de l’hydrogène vert, qui seront produit à bas coût et vendus à un prix hyper concurrentiel par rapport à n’importe quel pays, le retour sur investissement, les fonds d’investissement, les fonds de solidarité devraient permettre d’aider à faire une formation, moyennant un travail d’intérêt général, de financer des projets, d’accompagner les personnes en difficulté qui pourraient s’en sortir au lieu d’enchainer les programmes d’insertion et les CDD. Ces ressources-la génèrent des millions d’euros de bénéfices et c’est possible de les intégrer dans les flux financiers propres à la Guadeloupe. Dans le cadre du retour en investissement de ces productions d’électricité, il s’agit d’abord de traiter la misère sociale par des actions : par exemple, avoir une carte prépayée par les fonds de solidarité pour s’acheter des denrées alimentaires dans sa commune et celle qui est limitrophe en se rendant uniquement chez les groupements d’agriculeurs, de pêcheurs et d’éleveurs; sortir les personnes en dessous du seuil de pauvreté moyennant un travail d’intérêt général dans les villages artisanaux qui seront créés dans chaque commune de la Guadeloupe, valoriser l’autoconsommation collective dans le cadre de l’énergie positive.

Vous trouverez des documents sur les bases du Plan-Méthode, le Programme d’actions de Développement socio-politico-économique de la Guadeloupe, l’histoire de la Centrale géothermique de Bouillante qui offre la fabuleuse opportunité en matière de Production d’Hydrogène « Vert », ici :

Flyer Géothermie

http://chng.it/64rBNZ9QNb

Groupe AAMEN

Demande au Président du Conseil Régional de Guadeloupe

Vous pouvez le contacter par mail gerald.bougrer@gmail.com et par téléphone 06 70 78 42 13.

St@y connected !

Salaura DIDON

Laisser un commentaire