La Guyane célèbre la seconde abolition de l’esclavage le 10 juin

Cette année est le 172ème anniversaire de la seconde abolition de l’esclavage en Guyane, proclamée un 10 juin 1848. K@ribbean Newsweek vous suggère des idées d’événements online pour commémorer l’abolition de l’esclavage ce mercredi 10 juin 2020.

Une commémoration connectée

Les rendez-vous en ligne ont commencé depuis le 1er juin. Il y a cinq événements importants à venir:

  • Une conférence « La traite négrière: des tragédies sur les côtes de Guyane (1738, 1783, 1786) », en partenariat avec la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) ce mardi 9 juin à 18h.
Source: Facebook de Guyane la 1ère
  • L’émission place publique « spéciale abolition de l’esclavage » avec Christiane Taubira, présentée par deux journalistes Charly Torres et Clotilde Seraphin-Georges de Guyane la 1ère, qui seront au cœur de la place des chaînes brisées ce mercredi 10 juin à 8h en direct à la télévision et sur Facebook live.
Crédit photo: Christophe Fidole, Source: Guyane la 1ère
Crédit photo: Christophe Fidole, Source: Guyane la 1ère
Crédit photo: Christophe Fidole, Source: Guyane la 1ère
  • Une commémoration numérique: « Carte Blanche à Christiane Taubira » en partenariat avec la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage ce mercredi 10 juin à 11h (16h à Paris). Laurence Tian Sio Po présentera un live organisé avec les partenaires Outremers 360°, Guyane la 1ère, Trace, Nofi, RFI, etc. Les invités sont Lydie Ho Fong Choy-Choucoutou, Elsa Dorlin, Louis Sala-Molins, Evelyne Sagne, Isabelle Hidair-Krivsky, Jean-Paul Fereira, Chris Combette, Maxxy Dready, Lexio’s, Amadeus, Emmelyne Octavie, Christine Kajirale, Steeve Cippe & C, Antoine Aouégi Lamoraille, Yannick Théolade.
Source: Facebook de la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage
  • Le concert Limyè ba yo à 20h demain.
Source: Facebook de Guyane la 1ère
  • Et une comédie musicale La Rue Zabym à 21h25 demain.

La loi Taubira reconnaissant la traite négrière et l’esclavage comme crimes contre l’humanité

Christiane Taubira est une économiste guyanaise et une femme politique de gauche, apparentée Socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Elle est députée de la Guyane de 1993 à 2012, députée européenne de 1994 à 1999, conseillère régionale de la Guyane de 2010 à 2015, ainsi que ministre de la Justice et garde des Sceaux de 2012 à 2016. C’est elle qui est à l’initiative de la loi qui porte son nom: Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

St@y connected!

Salaura DIDON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.