[Grève] Un appel à se mobiliser dans tous les secteurs d’activités de la Guadeloupe

L’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe et le LKP appellent ses militants et ses adhérents, dans le public et dans le privé, à faire grève ce jeudi 21 janvier 2021 à 8h30 au rond point des chevaux à Basse-Terre. Ils dénoncent tous les indicateurs politiques, sociaux, économiques, sanitaires et environnementales qui attestent du mal-être et du mal-vivre en Guadeloupe.

On peut retenir les points suivants qui représentent un crime contre la Guadeloupe: le développement de la précarité, le chômage de masse, la misère, la pauvreté, l’absence de perspective pour la jeunesse, la corruption, le démantèlement des services publics, la dislocation du système de soins, l’empoisonnement au chlordécone, la pénurie d’eau potable, le scandale du traitement des eaux usées, la remise en cause des acquis sociaux, l’absence de transport public, l’échec scolaire, l’illettrisme et l’analphabétisme, la destruction de notre identité culturelle, la remise en cause de nos droits et libertés, les maladies chroniques, la mort de plus de 160 guadeloupéens par le Covid-19.

L’UGTG exige:

  • La résolution immédiate des conflits en cours,
  • L’ouverture des négociations collectives dans toutes les branches professionnelles,
  • Le respect des accords, des statuts et des conventions collectives,
  • Une véritable politique d’accès aux soins,
  • L’accès permanent de tous les Guadeloupéens à une eau potable, sans pesticide, sans chlordécone, dans un véritable servive public en assurant le maintien de tous les postes et acquis des salariés du SIAEAG,
  • L’arrêt des licenciements et l’augmentation du pouvoir d’achat.

UGTG LA-Y PANN I SEK

PASIANS AN NOU BOUT

UNION DES TRAVAILLEURS DES PRODUITS PETROLIERS

Le LKP demande aux Travailleurs et au Peuple de Guadeloupe d’être solidaire, de refuser le mépris, les injustices, les discriminations, le racisme, la soumission, la médiocrité, la mendicité, l’indignité et de continuer à lutter pour leur vie et leurs droits.

Le LKP apporte son soutien à:

  • la famille JEAN-PIERRE, à Franco LOLLIA, à Kéziah NUISSIER et à toutes les victimes des violences étatiques, ici et ailleurs.
  • tous les Travailleurs en lutte, dans tous les secteurs d’activités, singulièrement dans le BTP, dans le Secteur Hospitalier, dans la
    Banane, dans le Commerce, dans le Secteur de l’Eau, dans l’Hôtellerie, la Culture et l’Évènementiel, etc.

LKP DOUBOUT POU LITE

Vous pouvez lire aussi: [Préavis de grève] L’UGTG appelle les travailleurs de Guadeloupe affiliés à son organisation à faire grève.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Agenda] Une programmation actualisée des 12èmes rencontres professionnelles du cinéma Antilles-Guyane et des 3èmes journées de projections CinéVision Sud

En raison des restrictions sanitaires, l’association Mission Cinéma Caraïbe vous communique le dossier de presse actualisé des rencontres professionnelles 2021 et le programme actualisé des projections CinéVision Sud.

Pour rappel, les ateliers professionnels sont payants (inscription ici) et limités à un groupe de 6 personnes maximum (intervenant inclus) le jeudi 21, vendredi 22, samedi 23, mardi 26 janvier 2021 dès 9h30 à la Médiathèque de Lamentin. Les intervenants sont les scénaristes Antoine CUPIAL, Christelle GEORGE et Didier MAURO.

Crédit visuel: IdlineStudio

Les événements numériques sont gratuits:

  • le colloque « La diaspora afro-descendante dans le cinéma…, C’est quoi ? » se tiendra le lundi 25 janvier 2021 de 9h à 11h.
Crédit visuel: Livia LUISSINT, ambassadrice bénévole à la MCC
  • la journée Création, Audace, Résolution vise à faire découvrir des créations inédites proposées par des jeunes le mercredi 27 janvier 2021 de 10h à 11h. Les modérateurs sont Caroline BOURGINE, Christophe AGELAN.
Crédit visuel: Livia LUISSINT, ambassadrice bénévole à la MCC

La formation des jeunes publics

  • une journée de présentation sur le concept du marathon d’écriture de scénario d’un court-métrage fiction ou documentaire aura lieu au sein des collèges et lycées (inscription obligatoire).
Crédit visuel: Livia LUISSINT, ambassadrice bénévole à la MCC

Les films Cinévision Sud

Les projections de films Cinévision Sud sont payantes le jeudi 21, vendredi 22 au Ciné-théâtre de Lamentin. Les séances spéciales jurys se dérouleront le samedi 23 janvier et le mardi 26 janvier 2021 à la Médiathèque de Lamentin. Il y a une sélection officielle de courts-métrages (fictions et documentaires) et de films d’écoles (Guadeloupe, Guyane, Martinique) en compétition, ainsi que de longs-métrages hors compétition.

La remise des prix pour le Marathon d’écriture, les films d’écoles et les courts-métrages aura lieu le jeudi 28 janvier 2020 au Ciné-théâtre de Lamentin.

Rencontres professionnelles 2021

Programme CinéVision Sud

La conférence de presse de la Mission Cinéma Caraïbe s’est tenue en ligne le jeudi 14 janvier 2021. Voici l’article: [Conférence de presse] L’association Mission Cinéma Caraibe présente les 12èmes rencontres professionnelles du cinéma Antilles-Guyane.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Urbanisme] La commune de Saint-Louis de Marie-Galante poursuit l’enquête publique sur le Plan Local d’Urbanisme

La Mairie de Saint-Louis de Marie-Galante a publié sur sa page Facebook un message de rappel ce vendredi 15 janvier 2021 pour informer de la poursuite de l’enquête publique pour élaborer le Plan Local d’Urbanisme.

Source: Facebook de la Commune de Saint-Louis

Lire aussi l’article: [Urbanisme] La commune de Saint-Louis de Marie-Galante publie l’avis de l’enquête publique sur le projet du Plan Local d’Urbanisme

St@y connected!

Salaura DIDON

[Training] The Media Institute of the Caribbean and the National Gas Company of Trinidad and Tobago Limited organise a three-part webinar series on environmental journalism

The Media Institute of the Caribbean in partnership with The National Gas Company of Trinidad and Tobago propose a three-part webinar series that will focus on renewable energy, pollution, climate change and more. It will be held via Zoom conférence links on Wednesday 20th, Wednesday 27th January and Wednesday 3rd February 2021, from 9:00 am to 12:00 pm AST.

Field experts will discuss topics that affect the region such as:
– Nutrition Security
– Climate Change and Climate Justice
– Science Literacy
– Biodiversity
– Renewable Energy

All journalists, writers, environmentalists, activists can attend the free training webinar.

The deadline for registration was Friday 15th, January.

Those who could register, they simply downloaded and filled out the form below and emailed it to mediainstitutecaribbean@gmail.com

The Registration Form is here: http://bit.ly/environjournalismregistration

The attendees who will complete all three sessions will have a Certificate of Participation.

The Association of Caribbean MediaWorkers will be launching ‘Reporting the Climate Crisis – A Handbook for Caribbean Journalists’ on Wednesday 27th January 2021 at 9.00 a.m. as part of the Media Institute of the Caribbean’s Environmental Journalism webinar.

For launch information, email: acmmail@gmail.com

Source: Facebook of The Media Institute of the Caribbean
Source: Facebook of The Media Institute of the Caribbean

St@y connected!

Salaura DIDON

[Préavis de grève] L’UGTG appelle les travailleurs de Guadeloupe affiliés à son organisation à faire grève

Dans une lettre datée du vendredi 15 janvier 2021, l’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe informe que les Travailleurs du territoire affiliés à son organisation sont appelés à observer un mouvement de grève reconductible le jeudi 21 janvier 2021, zéro heure. L’objectif est de satisfaire douze revendications relatives à la résolution des conflits, l’ouverture des négociations dans toutes les fonctions publiques, l’accès des jeunes à la formation et à l’emploi, l’accès à une eau potable et buvable, le développement économique pour la souveraineté alimentaire et énergétique, la préservation des acquis sociaux, la qualité de vie au travail dans les trois fonctions publiques et dans le privé, avec notamment l’arrêt des suppressions de postes, des services publics de qualité au service de la population, une vraie politique hospitalière et sanitaire en réponse à la pandémie.

Voici ce qui est écrit:

  1. La résolution de tous les conflits en cours ;
  2. L’ouverture de négociations collectives dans toutes les branches professionnelles sur les salaires, l’emploi, la formation, la durée du travail, la protection sociale, la priorité d’emploi des jeunes, des chômeurs et des salariés de Guadeloupe, le fait syndical guadeloupéen, etc….. ;
  3. L’ouverture des négociations dans toutes les fonctions publiques ;
  4. Un plan d’urgence pour la formation et l’embauche des jeunes de Guadeloupe ;
  5. L’accès permanent de tous les Guadeloupéens à une eau potable, buvable, sans pesticide, sans chlordécone, à un prix bas et unique, dans le cadre d’un véritable service public. DLO é BON DLO dwètèt koulé an robiné an nou, touléjou ! ;
  6. La mise en œuvre d’un plan de développement économique garantissant notre souveraineté alimentaire et énergétique, basé notamment sur l’accès à la terre pour ceux qui la travaillent, la préservation des terres agricoles, une agriculture saine, l’agro transformation, la pêche et les énergies renouvelables ;
  7. Le maintien de tous les acquis sociaux notamment les 40% dite prime de vie chère et l’abattement fiscal DOM.
  8. L’augmentation généralisée des salaires et des minima sociaux ;
  9. Des services publics de qualité au service de la population. Plus d’enseignants, plus de titulaires dans toutes les fonctions publiques, à la poste, dans les hôpitaux, dans les écoles, à l’université, au service de l’intérêt général ! ;
  10. La sauvegarde des statuts de la fonction publique, la défense et l’application des accords et des conventions collectives existantes ;
  11. L’arrêt des suppressions de postes dans le public et des licenciements dans le privé ;
  12. Une véritable politique hospitalière et sanitaire en réponse à la pandémie.

Préavis de grève de l’UGTG.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Conférence de presse] L’association Mission Cinéma Caraïbe présente les 12èmes rencontres professionnelles du cinéma Antilles-Guyane

Beau programme pour la Mission Cinéma Caraïbe (MCC) qui a organisé sa conférence de presse en présentiel et en ligne ce jeudi 14 janvier 2021 au Ciné-théâtre de Lamentin. La Présidente Félicianne SÉDÉCIAS et la Chargée de communication et coordinatrice d’équipe Samia QUINOLA ont donné rendez-vous au public pour les 12èmes rencontres professionnelles du cinéma Antilles-Guyane, et les 3èmes journées CinéVision Sud, qui se tiendront du jeudi 21 au samedi 30 janvier 2021.

Lors des rencontres professionnelles 2021, vous pourrez participer à des événements en présentiel limités à 6 personnes maximum comme les ateliers professionnels (inscription payante ici) avec les scénaristes Antoine CUPIAL et Christelle GEORGE le jeudi 21, vendredi 22 et mardi 26 janvier 2021 à partir de 9h30, ainsi que les entretiens individuels le jeudi 28 janvier 2020 de 14h à 16h.

Crédit visuel: IdlineStudio

Profitez des manifestations en ligne avec le colloque « La diaspora afro-descendante dans le cinéma…, C’est quoi ? » le lundi 25 janvier 2021 de 9h à 11h, et la journée Création, Audace, Résolution pour découvrir des créations inédites proposées par des jeunes le mercredi 27 janvier 2021 de 10h à 11h.

Crédit visuel: Livia LUISSINT, ambassadrice bénévole à la MCC
Crédit visuel: Livia LUISSINT, ambassadrice bénévole à la MCC

Une importance est donnée à la formation des jeunes publics avec:

  • une journée de présentation sur le concept du marathon d’écriture de scénario d’un court-métrage fiction ou documentaire, le jeudi 21 janvier 2021 au sein d’établissements scolaires.
Crédit visuel: Livia LUISSINT, ambassadrice bénévole à la MCC
  • un cours de réalisation cinématographique : filmer professionnellement avec un téléphone portable avec le scénariste Didier MAURO, samedi 23 janvier 2021 de 9h30 à 12h30 à la Médiathèque de Lamentin.

Les films Cinévision Sud

Les projections de films Cinévision Sud se dérouleront le jeudi 21, vendredi 22 et jeudi 28 janvier 2021 au Ciné-théâtre de Lamentin; ainsi que le samedi 23 janvier et le mardi 26 janvier 2021 à la Médiathèque de Lamentin. Il y a une sélection officielle de courts-métrages (fictions et documentaires) et de films d’écoles (Guadeloupe, Guyane, Martinique) en compétition, ainsi que de longs-métrages hors compétition. La remise des prix pour le Marathon d’écriture, les films d’écoles et les courts-métrages aura lieu le jeudi 28 janvier 2020 au Ciné-théâtre de Lamentin.

La Saison AFRICA2020

Autre manifestation en cours d’année: la Saison AFRICA2020, initialement prévue de juin à décembre 2020, et reportée de décembre 2020 à juillet 2021 en raison de la situation sanitaire actuelle liée à la pandémie de Covid-19. De février à avril, des soirées spéciales autour de l’Afrique seront organisées dans les structures culturelles des communes de Guadeloupe (Abymes, Baie-Mahault, Deshaies, Gosier, Le Moule, Lamentin, Morne à l’Eau, Petit-Bourg, Pointe-Noire, Sainte-Anne).

Le dossier de presse est ici: Rencontres professionnelles 2021.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Environnement] L’application Ully est utilisée à Capesterre de Marie-Galante pour réduire les déchets

Ully: L’app pour réduire vos déchets permet aux habitants de signaler les dépôts sauvages et de participer à l’embellissement de la commune. Le mercredi 25 novembre 2020, Jean-Claude MAES, maire de Capesterre de Marie-Galante a signé une convention avec Karel TARER, fondateur de la startup Ully: L’app pour réduire vos déchets.

Vous pouvez la télécharger ici: https://ully.app/fr/

Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante-Officiel

St@y connected!

Salaura DIDON

[Media] The PAHO-WHO, the CDB and the CBU organise a webinar entitled « Doing what matters in times of stress for journalists and health communicators »

The Pan American Health Organization-World Health Organization (PAHO-WHO), the Caribbean Development Bank (CDB) and the Caribbean Broadcasting Union (CBU) propose the fourth and final webinar in the training series for journalists and health communicators. The one-hour session will be held on Thursday 14 January 2021 at 2:00 pm (Barbados time). It will focus on the impact of the work of media workers and communicators on their own wellness, particularly during the COVID-19 pandemic. The interactive session will also provide practical tips and recommendations for dealing/coping with stress with an emphasis on the importance of self-care and wellness.

You can register here: http://bit.ly/2MHBVjv 

Source: Facebook of PAHO Caribbean

St@y connected!

Salaura DIDON

[Urbanisme] Une réunion publique de concertation sur le plan local d’urbanisme est organisée à Capesterre de Marie-Galante

Dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU), le Maire Jean-Claude MAES et son équipe invitent la population à une réunion publique de concertation ce samedi 16 janvier 2021 à 10h à l’OMCS de Capesterre de Marie-Galante. Profitez-en pour poser toutes vos questions.

Source: Facebook de le Commune de Capesterre de Marie-Galante – Officiel

St@y connected!

Salaura DIDON

[Covid-19] L’ARS Guadeloupe effectue une campagne de dépistage à Capesterre de Marie-Galante

Rendez-vous pour un dépistage du Covid-19, ce mardi 12 janvier 2021 de 10h à 14h, sur la place Félix Eboué à Capesterre de Marie-Galante. Le test est gratuit.

Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante-Officiel

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] Une web-conférence réalisée en hommage à Osange Silou Kieffer: « Le cinéma des Antilles et de la Guyane dans la diaspora »

Cette web-conférence d’une 1h20 s’est tenue ce vendredi 8 janvier 2021 avec la participation des réalisateur-rice-s Apolline Traoré (Burkina Faso), Jeanne Romana (Guadeloupe), Mouna N’Diaye (Burkina Faso), Jean-Claude Barny (Guadeloupe). La journaliste Kareen Guiock était la modératrice de ce premier débat en amont du FEMI 2021, qui se tiendra du samedi 23 au samedi 30 janvier 2021. Le réalisateur Wally Fall (Guadeloupe) et la chanteuse et actrice Jocelyne Béroard (Martinique) étaient absents. Le public a pu poser aussi ses questions aux réalisateurs.

Céline Major, déléguée générale du FEMI 2021, a expliqué que Osange Silou Kieffer, journaliste et productrice,

« a énormément apporté et crée des ponts avec notamment le Festival FESPACO au Burkina Faso pour faire émerger le cinéma antillais et le rendre un peu plus visible à l’international ».

Chaque réalisateur-rice a mené une réflexion sur le développement et l’avenir du cinéma aux Antilles-Guyane et en Afrique, surtout pendant cette situation sanitaire actuelle liée au Covid-19. Ils étaient en direct sur le Facebook du FEMI.

Dans le débat, Apolline Traoré, réalisatrice du long-métrage Desrances (2019) en sélection officielle au Festival cette année, est une amoureuse du grand écran. Elle ne pourra pas être en Guadeloupe pour présenter son film en live. Elle a abordé la problématique des plateformes de films sur Internet. Elle a expliqué que le Covid amène à réfléchir à

« comment continuer à exister si ces salles-là n’existaient plus ou comment intéresser le public à notre cinéma d’une autre manière. […] C’est une opportunité de réfléchir autrement, de réfléchir à comment distribuer nos films ».

Le cinéma africain rencontre des difficultés de distribution afin que les films africains soient vus. Elle se demande que deviendront les réalisateurs une fois leurs films disponibles sur des plateformes en ligne, et qu’au final le film sera connu et non le réalisateur. Même si ces plateformes numériques restent indispensables, cela lui fait peur. En fait, elle trouve que c’est important pour un réalisateur de rencontrer le public, d’avoir sa réaction, comment il a reçu son film. Elle veut continuer à faire du cinéma d’auteur et faire un choix. Elle dit que le cinéma africain est fortement demandé par son public. Le ticket d’entrée est faible, soit un euro. C’est pourquoi, elle a proposé de réfléchir au système économique en Afrique qui permet de rentabiliser le travail réalisé, et ne pas attendre que les films africains soient distribués en Europe pour faire des entrées. Elle a manifesté le rêve d’avoir un circuit de production et de distribution dans sa région, de se mettre ensemble, de produire et financer les films africains et caribéens. Enfin, il est vrai que les têtes d’affiche représentent un coût mais elles peuvent aider pour la distribution d’un film.

Faire le pont entre les Antilles et l’Afrique? Jeanne Romana pense que

« le premier problème, c’est nous ».

Elle a réfléchi à une solution: celle de créer quelque chose qui nous appartient, pour que chacun garde sa spécificité.

« C’est important qu’on cherche qui on est et qu’on travaille ensemble ».

S’agissant du cinéma caribéen, elle a proposé de

« créer notre cinéma même si chacun fait son film, de créer notre mouvement à nous […], de créer une identité bien à nous, entre Guadeloupéens, entre Guyanais et entre Martiniquais, que notre cinéma ait une empreinte »

Ensuite, il s’agirait de créer des liens entre Caribéens et de collaborer en tant que Caribéens avec les collègues africains. Elle a parlé aussi de sa fiction, pas encore terminée, sur ses origines congolaises. Enfin, en termes de diffusion, elle pense qu’il faut favoriser tous les supports: les ciné-clubs, le numérique, les associations, les grandes salles, etc.

Jean-Claude Barny pense que les plateformes sont des outils à ne pas négliger parce que c’est là où est notre public.

« Il faut être clairement présent sur les plateformes parce que le public afro-caribéen, africain ou afro-américain, peu importe, il se situe dans toutes les diasporas ».

Il est possible de faire des millions d’entrées à travers une plateforme. Il fait un cinéma d’auteur qui a l’ambition de plaire au plus grand nombre. Il faut défendre un cinéma qui parle d’une communauté et qui s’adresse au plus grand nombre. Il a proposé que tous les cinémas de la diaspora doivent avoir

« des budgets raisonnables ou respectueux pour travailler ».

Il est nécessaire d’avoir un pouvoir médiatique afro, pour que les œuvres caribéennes soient mieux connues. Il faut mettre en place des relais pour attirer les personnes sensibles au cinéma d’auteur. Il a expliqué aussi qu’on décide de réaliser un film par rapport à sa potentialité de recettes. Le problème est que les films d’auteur d’Afrique et des Antilles n’ont pas de public. Le talent existe dans le cinéma afro, mais ces réalisateurs ne sont pas intégrés au circuit économique parce qu’ils ne sont conviés par l’industrie. Donc, les réalisateurs fonctionnent avec des budgets ridicules pour faire aussi bien et être compétitif que les autres.

« Il faut essayer de plus en plus d’obtenir des chaînes, des distributeurs, de tout ce qui émane d’un modèle économique, le même argent que n’importe quel film ».

Par exemple, si on donne à un réalisateur afro le même argent qu’à un réalisateur de l’hexagone, le film pourra être au box office. Les films afro de comédie restent les seuls à être attractifs. D’ailleurs, il faut être prêt à conquérir un public large avec les films afro-caribéens. Il rappelle qu’il y a un circuit de distribution avec Cinéstar en Guadeloupe, mais il en faut plus et offrir un film afro chaque mois. Il est aussi nécessaire d’utiliser les plateformes en ligne parce que c’est là que la diaspora afro est mondiale. Un film afro peut être vu par n’importe quel noir sensible à une histoire où il y a des noirs. Enfin, il a rendu hommage à Djéjé Apali, un acteur guadeloupéen et ivoirien décédé.

Mouna N’Diaye, membre du Jury du Festival de Cannes 2019, est d’accord avec Apolline Traoré.

« Les plateformes c’est bien, mais nous, on aime bien être confronté avec le public. En tant que comédienne, on aime bien être là, que le public regarde le film et qu’il donne ses réactions à chaud et voir comment les gens réagissent dans la salle. C’est cela qui nous fait vibrer ».

Elle confirme qu’un film se regarde en salle et sur un grand écran. S’agissant de la vulgarisation des films, il faut avoir les supports indispensables pour être accompagnés, sinon les films resteront inter-communautaires. Elle a affirmé qu’il n’y a pas de distributeurs africains, ni même caribéens, c’est-à-dire pour les films afro. Le métier de distributeur est mal connu dans le milieu du cinéma.

« Nos films ne sont pas distribués parce qu’il n’y a pas de distributeurs ».

Ceux qui existent distribuent les films américains, chinois, etc. Elle suggère de mener une réflexion sur cette situation. Elle trouve que ce qui manque est l’accompagnement et les budgets mis en place pour ces films. D’ailleurs, elle veut continuer à mener la réflexion et le débat sur le fait que tourner un film en Afrique coûterait moins cher qu’en Occident. Par exemple, elle révèle les différences salariales entre un acteur africain qui joue en Afrique et un acteur français qui joue en Afrique dans ce même film.

« On ne peut pas accepter de tourner à tout prix ».

Elle parle de l’importance d’effectuer des co-productions. Aujourd’hui, il y a un manque de salles au Burkina Faso, un manque de public dans les salles. Le public est en demande. C’est pourquoi les plateformes se développent. Enfin, elle a parlé d’Osange Silou Kieffer qui était un pilier.

« Elle allait partout en Afrique où il y avait des festivals où elle pouvait être invitée, elle prenait la parole et elle défendait en disant qu’il fallait pousser les portes, pousser les murs et qu’il fallait prendre la place que notre cinéma doit prendre, tout simplement ».

Source: Facebook du FEMI- Festival Régional et International du Cinéma de Guadeloupe

St@y connected!

Salaura DIDON

[Compétition] Le TERRA Festival organise un concours photo 2021

Cette année, le TERRA Festival lance son concours photo sur le thème de « Terre nourricière ». C’est un concours qui s’adresse aux photographes amateurs uniquement. Vous avez jusqu’au dimanche 7 mars 2021 à minuit pour envoyer vos deux photos maximum, à terrafestival@orange.fr.

Vos clichés doivent être accompagnés d’une légende qui précisera le lieu, le moment, vos émotions et vos coordonnées.

Source: Facebook de TERRA Festival

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] La commune des Abymes projette le film « Mortenol » de Julien SILLORAY

La Ville des Abymes organise Dimanche au cinéma avec la projection du film Mortenol du Guadeloupéen Julien SILLORAY à l’auditorium P. Edouard Décimus au Palais de la culture Félix PROTO ce dimanche 10 janvier 2021 à 17h. A cette occasion, le public pourra rencontrer Lil Low, un des comédiens. L’entrée est à 5 euros.

Source: Facebook de La Ville des Abymes

Produit par Sésame Films en 2019, Mortenol (28 minutes) est le quatrième court-métrage du Guadeloupéen Julien Silloray, qui relate la vie de Dwayne, onze ans, qui cherche à venger son grand frère tué par une bande ennemie dans cette cité du même nom dite sensible à Pointe-à-Pitre.

Le réalisateur a remporté le Prix de Court 2020 avec Mortenol, au Palais des Congrès de Madiana à Schoelcher. Il a décroché le Prix de Court pour la troisième fois. Il a obtenu un chèque de 30 000 euros d’aide à la production et 3 500 euros d’aide à la formation.

Chris Baltimore, âgé de 11 ans lors du tournage, a reçu le Prix du Meilleur Interprète pour son rôle dans le film.

Son film Mortenol est sélectionné pour Les César 2021 dans la catégorie « courts-métrages ».

Source: Site Internet UniFrance

Ses autres récompenses

Julien Silloray a déjà été primé pour ses films précédents. Un toit pour mes vieux os (20 minutes, 2013), son premier court-métrage, a reçu le prix France Télévisions au Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand en 2014. Ma Maman dlo (23 minutes, 2014) a obtenu la Mention spéciale du jury au festival Vues d’Afrique de Montréal. Féfé Limbé (27 minutes, 2016) a remporté le prix spécial du jury et le prix Adami du meilleur comédien pour Pierre Valcy au Festival International de Court Métrage de Clermont-Ferrand en 2017.

St@y connected!

Salaura DIDON

[2021] Le message de AKIYO

Le groupe AKIYO a publié un message vidéo en kréyol sur sa page Facebook, ce mardi 5 janvier 2021.

Source: Facebook de Akiyo Mètamannyòk (Mouvman Kiltirèl Akiyo Ofisyèl)

St@y connected!

Salaura DIDON

[Audiovisuel] ÉPICES Guadeloupe propose un webinaire d’éducation à l’image dans la Caraïbe

L’école préparatoire aux initiatives cinématographiques (ÉPICES) vous invite à participer à son webinaire d’éducation à l’image, ayant pour thème « État des lieux et perspectives en Guadeloupe et dans la Caraïbe », qui se tiendra du samedi 9 au samedi 16 janvier 2021.

Au programme: deux jours de live, six conférences Radio et TV et une semaine de réseaux sociaux. Ce séminaire s’adresse à tout le monde avec ou sans compte Facebook.

Source: Facebook de Épices Guadeloupe FWI

St@y connected!

Salaura DIDON

[2021] Le message de L’UGTG

L’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe délivre un message en kréyol à la population guadeloupéenne.

St@y connected!

Salaura DIDON

[2021] Ecrivez vos 365 pages !

C’est un message pour tous mes lecteurs et toutes mes lectrices, ce vendredi 1er janvier 2021. Santé! Et surtout visez toujours l’excellence dans tous vos projets!

Source: Facebook de Eveil de Soi

St@y connected!

Salaura DIDON

[Histoire] Jean-Marc GRAVILLON-DAMON présente son essai « Le code noir Le vice entre les lignes ! »

Interrogé par téléphone le samedi 31 octobre 2020, Jean-Marc GRAVILLON-DAMON, essayiste dans la mouvance de la négritude, nous a parlé de son ouvrage de 94 pages qui s’intitule « Le code noir Le vice entre les lignes ! » (auto-édition par l’auteur, décembre 2019). K@ribbean Newsweek vous propose un magazine audio de son interview avec onze questions-réponses.

De quoi parle votre essai ?

Pourquoi ce thème ?

Pourquoi ce titre ?

Vous dites que « les origines de la mise en esclavage des Noirs à plusieurs causes » (p. 11). Vous expliquez que « la variété caucasienne aurait eu peur, à une certaine époque, d’être mise en captivité pour être « consommé » par la variété Africaine, qui parmi ses tribus de l’Afrique équatoriale, pratiquaient le cannibalisme religieux », […] que « les parties humaines consommées étaient symboliques » (p. 11). Vous parlez du cannibalisme et de rites religieux de certaines tribus africaines ailleurs dans l’ouvrage ( p. 19, p. 31, p. 33, p. 47, p. 49),  pouvez-vous citer vos sources ?

Jean-Marc GRAVILLON-DAMON a indiqué sa source: GASC, Marine (18 juin 2015). Le cannibalisme dans l’Afrique du XIXème siècle [en ligne]. Raconte-moi l’Histoire [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: https://bit.ly/2L6Bhew.

Vous dites que « l’Egypte pharaonique utilisait des esclaves. C’est un fait évoqué mais pas contrôlé » (p. 71), alors que les découvertes archéologiques montrent le contraire; et qu’ « il semblerait que les pyramides aient fait appel aux esclaves » (p. 72); que « l’Egypte a connu l’esclavage et en a fait bon usage » (p. 75); que « les esclaves avaient les mêmes droits que les autres égyptiens » (p. 76); que « le trafic d’esclaves d’une partie de la population, tel que l’explique la bible qui se rapporte à l’histoire de Moïse et des hébreux retenus prisonniers en Egypte, n’a pas été vérifié par les spécialistes » (p. 76). Vous mettez en avant l’Ancien testament qui n’est pas une source scientifique, avez-vous creusé d’autres sources ?

Jean-Marc GRAVILLON-DAMON a parlé de sa source: Esclavage dans l’Egypte antique [en ligne]. Vikidia [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/2WXs3Eh

Lors de notre discussion, nous lui avons expliqué qu’il existe deux thèses pour la construction des pyramides et autres monuments sacrés en Egypte antique: celle qui relate que les Egyptiens noirs étaient des travailleurs hautement qualifiés, l’autre qui indique que les Egyptiens noirs étaient des esclavagistes.

Nous avons fait référence à cet extrait issu du texte Les Noirs ont-ils mis les Hébreux en esclavage comme le prétend la Bible ? [en ligne]. Institut Africamaat [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/3pwlAwc, qui soutient la première thèse:

« A propos des corvées, nous ne devons pas oublier que les Hébreux étaient des pasteurs nomades ( éleveurs de chèvres… ) et les Egyptiens, des civilisateurs sédentaires ( bâtisseurs de monuments ). Il est donc évident que pour des nomades, construire des temples ( à savoir tailler des pierres, porter des charges lourdes, tirer des câbles, etc… ) était en totale inadéquation avec leurs habitudes de vie, d’où l’aspect pénible et contraignant de ce travail, qui faisait cependant partie des habitudes de vie des Egyptiens.

L’Egypte n’a pas utilisé d’esclaves pour bâtir ses monuments sacrés. Il était d’ailleurs interdit d’exercer la moindre pression sur les ouvriers et des textes de loi les garantissaient contre d’éventuels abus de pouvoir.

Comme le souligne l’égyptologue Robert-Jacques Thibaud :

« Contrairement aux idées reçues et répandues depuis des siècles (…) l’Egypte pharaonique n’a pas utilisé d’esclaves pour la construction de ses temples ou des monuments destinés à ses rois ».

( Cf. Robert-Jacques Thibaud, Dictionnaire de mythologie et symbolique égyptienne )

Là-dessus, les archéologues Zahi Hawass et Mark Lehner, confirment encore que : « Contrairement aux idées reçues, encore relayées par certains guides récents, les pyramides n’ont pas été construites par des esclaves ou des étrangers ».

( Cf. Cf. Revue National Géographic, novembre 2001, n° 26 )

En fait, les pharaons africains avaient formé depuis toujours, une élite d’architectes, de géomètres, d’astronomes et d’ingénieurs en mécanique, hautement qualifiée pour penser et réaliser tous les ouvrages architecturaux ( temples, pyramides, sculptures, … ) « .

Après notre propos, écoutons sa réaction.

Finalement, nous lui avons proposé quatre sources pour nourrir sa réflexion:

  • DIOP, Cheikh Anta. Nations nègres et culture [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/3n0hLOj
  • Les Noirs ont-ils mis les Hébreux en esclavage comme le prétend la Bible ? [en ligne]. Institut AfricaMaat [consulté le 19 décembre 2020], consulté à l’adresse: http://bit.ly/3pwlAwc
  • GOBINEAU, Joseph-Arthur (Comte de). Essai sur l’inégalité des races humaines (1853-1855) [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/38Lg9CT
  • FIRMIN, Anténor. De l’égalité des races humaines (anthropologie positive) (1885) [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/3obYAlK

Vous dites que « pour fournir toujours plus de « candidats à l’exil » à nos frères Wasp ou Békés, la Variété Africaine sillonnait le pays, allant de village en village, convaincre leurs compatriotes (en expliquant leur démarche) de partir afin de retrouver ceux qui étaient déjà partis ou pour certains villages, leur promettant de sortir de leur misère… » (p. 6); « on ne peut affirmer que tous les Africains ont participé aux razzias dans les villages de leurs compatriotes pour les amener aux navires négriers ! » (p. 7) [….] « ils ont contribué au départ de nombreux de leurs frères et sœurs dont ils n’avaient plus de nouvelles, tout en imaginant naïvement qu’ils avaient un meilleur sort » (p. 7); « la variété Africaine raciste (aliénée) qui s’était ralliée à la variété caucasienne a servi en traîtres en amenant leurs frères à nos frères Wasp ou Béké ou variété caucasienne et ainsi vider l’Afrique » (p. 17); « ces mêmes gens qui prétendent que c’est la variété Africaine qui a vendu ses propres frères à la variété caucasienne! Allons donc! «  (p. 20); « à l’époque des razzias, certains traîtres Africains ayant reçu des conseils pour exploiter le marché au maximum ont sciemment amené leurs frères jusqu’aux négriers caucasiens, les forçant à être vendus » (p. 21-22); « les fournisseurs d’esclave étaient, soit des spécialistes venus faire fortune, des Wasps et des Békés qui organisaient des razzias en bordure de la forêt, soit des chefs de guerre africains qui approvisionnaient les trafiquants Wasps et Beké » (p. 37); « pour ne pas contrarier le Caucasien, il ne faut pas chercher à désapprouver ce qui a déjà été affirmé sur l’esclavage : que ce sont les Noirs qui sont responsables de la vente de leurs frères aux Caucasiens qui, comme s’ils passaient par là par hasard, se sont vus proposer des esclaves par les Africains!  » (p. 60); « il est aussi un autre fait avéré : les Africains se sont toujours farouchement opposés à l’esclavage. Ils se sont toujours battus pour leur liberté, pendant et après les razzias, en Afrique et hors d’Afrique » (p. 83). Toutes ces informations sont assez confuses dans votre ouvrage, qu’est-ce que vous voulez dire et quelles sont vos sources ?

Jean-Marc GRAVILLON-DAMON a cité une source écrite: TINCQ, Henri (Dir.). Le Larousse des religions [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/37V5fv3.

Jean-Marc GRAVILLON-DAMON a pris une année et demi pour rédiger son essai. Il a commencé en fin 2017 et il a terminé en 2019.

Quelle est la date de sortie dans les librairies ? Où est-il disponible ? Combien coûte-t-il ?

Quel est le titre de vos précédents ouvrages ?

Son précédent essai s’intitule La racine de chaque type humain (Noirs, Blancs, Arabes, Asiatiques, Indiens) (2018). Edilivre (second éditeur) [consulté le 19 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/3pzXkt0

Citons les autres ouvrages de Jean-Marc GRAVILLON-DAMON:

Le Cri. Edilivre, 2013 [consulté le 30 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/2KEwyRH

L’Esprit libre, le cœur léger « Mon île, ma Guadeloupe » (essai sociopolitique) suivi de « Portrait d’une mère » (récit autobiographique). Edilivre, 2017 [consulté le 30 décembre 2020], disponible à l’adresse: http://bit.ly/3pBcdv9

Quels sont vos projets ?

Un mot pour vos lecteurs ?

St@y connected!

Salaura DIDON

[Urbanisme] La commune de Capesterre de Marie-Galante révèle le nouveau zonage retenu pour le Plan Local d’Urbanisme

Dans le cadre de l’élaboration du Plan local d’Urbanisme (PLU), la commune de Capesterre de Marie-Galante fait connaître à ses habitants le nouveau zonage retenu. La municipalité a publié quatre planches sur sa page Facebook ce mardi 29 décembre 2020. Vous pouvez faire part de vos remarques et observations au service urbanisme qui se trouve à l’angle des rues Vidocin et Rosmade, ou à l’adresse mail urbanisme@capesterredemariegalante.fr (objet du mail: PLU). Une concertation sera organisée avec la population le 15 janvier 2021 à l’OMCS.

Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante- Officiel
Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante- Officiel
Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante- Officiel
Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante- Officiel

St@y connected!

Salaura DIDON

[Economie] Les habitants de Saint-Louis doivent payer une redevance pour occuper le domaine public communal à des fins commerciales

Dans un avis à la population publié le mercredi 23 décembre 2020 sur Facebook, le Maire de Saint-Louis de Marie-Galante informe de la décision du conseil municipal du vendredi 4 décembre 2020 concernant l’utilisation du domaine public communal pour en faire du commerce. Conformément au Code Général de la Propriété des Personnes Publiques, à compter du 1er janvier 2021, vous devez payer une redevance si vous souhaitez occuper un domaine public communal à des fins commerciales. Vous pouvez consulter les tarifs directement au sein du service juridique et/ou de comptabilité de la Mairie.

Avis à la population

Vous pouvez lire aussi [Politique] Le maire de Saint-Louis de Marie-Galante François Navis a convoqué le conseil municipal.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Covid-19] L’UGTG demande aux autorités préfectorales, sanitaires et politiques de prendre un arrêté pour interdire l’arrivée massive des touristes en Guadeloupe

L’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe (UGTG) a envoyé une lettre datée du jeudi 17 décembre 2020 au préfet de Région Alexandra Rochatte, à la directrice de l’ARS Valérie Denux, à la présidente du Conseil départemental Josette Borel-Lincertin, au Président du Conseil régional Ary Chalus, aux Elus et Parlementaires de Guadeloupe, pour leur demander de publier un arrêté afin d’interdire l’arrivée massive des touristes en Guadeloupe en décembre 2020.

Le syndicat justifie ses propos en reprenant les derniers chiffres révélés sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France par le Directeur Général de la Santé. En effet, il y a:

  • 100 départements en situation de vulnérabilité élevée ;
  • Un taux de reproduction du virus désormais supérieur à 1 ;
  • Plus de 18 000 nouveaux cas ;
  • Plus de 250 décès ces dernières 24 heures.

L’UGTG montre la contradiction du gouvernement français. Ce dernier « interdit aux Français de se rendre dans les stations de ski aussi bien en France qu’en Europe, et cela afin de limiter au maximum les contacts et mieux maîtriser l’évolution de la contamination ». Or, plusieurs dizaines de milliers de touristes en Guadeloupe sont attendus pour les fêtes de fin d’année en décembre 2020.

La Guadeloupe est un territoire vulnérable. Pour l’UGTG, « cette décision gouvernementale revêt un caractère criminel et met
en danger la vie de tous les Guadeloupéens singulièrement les 100 000 personnes atteintes de comorbidités ».

Le syndicat invoque les cinq raisons suivantes:

  • La situation sanitaire en France se dégrade de jour en jour ;
  • La vulnérabilité avérée de la population Guadeloupéenne (plus de 100 000 personnes atteintes de maladies chroniques) et la défaillance des structures de soins ;
  • Le lourd tribut payé par la population guadeloupéenne, particulièrement depuis le 01 septembre 2020, dû en grande partie au laxisme et aux négligences des autorités politiques et sanitaires ;
  • Le taux de fiabilité des tests ;
  • Les efforts constants de la population guadeloupéenne pour freiner la propagation du virus.

Courrier de l’UGTG aux autorités

L’arrivée des touristes en Guadeloupe est un danger écologique

Les restrictions appliquées en Corse et dans les stations de ski en France hexagonale ne sont pas prises en compte dans notre archipel en vertu du principe constitutionnel de précaution.

Le Parti Autonome Réformiste Ecologie Educationnel (PAREE) rappelle que « les décisions économiques doivent désormais être prises à l’aune de la protection sanitaire des individus qui doit supplanter toutes les autres considérations. L’activité touristique et économique n’est pérenne sans citoyens touristes et locaux en bonne santé ».

Le gouvernement chercherait-il à reconfiner la Guadeloupe et imposer encore un couvre-feu dans les semaines à venir?

CP arrivée massive de touristes en décembre 2020

St@y connected!

Salaura DIDON

[Politique] Le maire de Grand-Bourg Maryse Etzol convoque le conseil municipal

Le prochain conseil municipal de Grand-Bourg de Marie-Galante se tiendra ce vendredi 18 décembre 2020 à 18h30 dans la salle des délibérations. Sont invités uniquement les élus et le personnel municipal. Douze points sont à l’ordre du jour, dont l’approbation du procès-verbal du Conseil municipal du 13 novembre 2020, la constructibilité de la zone d’activités de Grand’Anse, la fusion des écoles préélémentaires et élémentaires, et le recrutement d’un(e) vacataire, etc.

Source: Ville de Grand-Bourg
Source: Ville de Grand-Bourg

Invitation au Conseil municipal de Grand-Bourg

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] Le 25ème FEMI est présenté lors d’une web-conférence

Initialement prévu du 25 au 30 avril 2020, le 25ème FEMIFestival Régional et International du Cinéma de Guadeloupe, a été annulé en raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19. Organisé par l’association Images et Cultures du Monde (ICM) présidée par Lucie Major, le Festival est reporté du 23 au 30 janvier 2021, tout en prenant en compte l’évolution de la situation sanitaire et le respect des règles sanitaires en vigueur. Le thème de cette nouvelle édition est Rétrospective et Souvenir. Une web-conférence s’est tenue ce mercredi 16 décembre 2020 pour présenter le FEMI 2021.

Selon la nouvelle déléguée générale du FEMI 2021, Céline Major, « ce festival fera la promotion des cinéastes et des réalisateurs locaux, mettra à l’honneur des lauréats de ces 25 dernières années », et rendra hommage aux pionnières du cinéma antillais.

Deux soirées d’hommage seront consacrées, chacune à deux personnes décédées:

  • Sarah Maldoror, réalisatrice engagée, pionnière du cinéma panafricain.
  • Osange Silou-Kieffer, journaliste et productrice, qui a œuvré pour le cinéma ultramarin. Sa fille Canelle lui rendra hommage lors de la cérémonie d’ouverture, le samedi 23 janvier 2021.

Ce Festival sera en ligne ou aura une forme hybride. Il accueillera la marraine du 25ème FEMI qui est Canelle Kieffer, directrice et chargée de productions, présidente de la fondation RMIA (Reporter Missing In Action), et l’invité d’honneur Bruno Henry, un acteur d’origine antillaise.

Source: Dossier de presse du FEMI 2021

30 films en compétition

Le nouveau chargé de programmation, Guillaume Robillard, a indiqué qu’il y a 8 longs-métrages, 8 documentaires et 14 courts-métrages dont 8 films phares. « Ce sont principalement des films réalisés par des réalisateurs issus de la Grande Caraïbe et de l’Afrique francophone », a-t-il expliqué. Ce Festival est « un support pour les jeunes réalisateurs afin de leur offrir une visibilité », a-t-il ajouté. Parfois, c’est leur première visibilité. En revanche, c’est la Mission Cinéma Caraïbe (MCC), anciennement Marché International du Film et de la Télévision Caribéens (MIFTC), qui se charge de l’aspect formation.

Source: Dossier de presse du FEMI 2021

Le FEMI va continuer à faire écho à d’autres festivals, notamment le FESPACO, et poursuivre un partenariat avec le Festival International du Film Panafricain.

Quatre web-conférences seront organisées avec la contribution confirmée de producteurs et réalisateurs de Guadeloupe, Martinique, d’Afrique et de France métropolitaine:

  • 08 janvier 2021 : Hommage à Osange Silou Kieffer : Le cinéma antillais et guyanais dans la diaspora.
  • 26 janvier 2021 : Le cinéma d’animation : l’avenir du cinéma caribéen ?
  • 27 janvier 2021 : Spéciale 25 ans : créer avec la Covid-19
  • 28 janvier 2021 : Les difficultés du métier d’acteur.

Ces événements en ligne s’adressent aussi aux jeunes. Par ailleurs, le samedi 30 janvier 2021, le dernier jour du Festival, est dédié au FEMI jeunesse. Une séquence jeunes en création est programmée pour les scolaires et les jeunes des classes cinéma. Selon la responsable administrative, Valérie Vilovar, la réalisation de ces élèves sera projetée, dans le respect des règles sanitaires.

Source: Dossier de presse du FEMI 2021

Des jeunes dans l’organisation du Festival

Les organisateurs du FEMI 2021 ont présenté Céline Major, la nouvelle déléguée générale et Guillaume Robillard, le nouveau chargé de programmation. La présidente de Images et Cultures du Monde (ICM), Lucie Major, a expliqué que « le FEMI est à l’origine de tous les festivals de Guadeloupe ». Il est temps de faire la place aux jeunes avec Céline et Guillaume qui vont continuer le travail d’organisation. En effet, « c’est le rendez-vous annuel, nous revenons à l’ADN du Festival en continuant le travail qui a été fait, nous sommes ouverts à tous les partenariats et des échanges avec d’autres festivals », a affirmé Céline Major.

En termes financiers, les organisateurs sont en train de terminer le budget. Des partenaires privés ont déjà répondu.

Les locaux du cinéma Rex vont prochainement se transformer en une cité locale de production audiovisuelle et cinématographique. La Région Guadeloupe est un partenaire majeur du FEMI. En ce sens, le Festival voudrait s’inscrire dans cette dynamique et collaborer avec les acteurs pour faire vivre le Rex.

La programmation est disponible sur le nouveau site Internet: https://femifestival.com/

Vous pouvez suivre le Festival sur Twitter, Facebook et Instagram.

Une deuxième conférence de presse sera organisée à Lamentin avant le lancement du FEMI 2021.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Coupures d’eau] Des travaux sont réalisés sur le réseau d’eau potable à Grand-Bourg de Marie-Galante

En raison des travaux sur le réseau d’eau potable, la Communauté de Communes de Marie-Galante (CCMG) et Karuker’Ô informent les habitants de Grand-Bourg d’une interruption de la distribution d’eau potable le mardi 15 décembre 2020 dans la centre-ville et la section Tivoli.

Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Urbanisme] La commune de Saint-Louis de Marie-Galante publie l’avis de l’enquête publique sur le projet du Plan Local d’Urbanisme

Conformément à l’arrêté n°2021/21 daté du vendredi 04 décembre 2020, François Navis, le Maire de Saint-Louis de Marie-Galante a ordonné l’ouverture de l’enquête publique sur le projet de Plan Local d’Urbanisme (PLU) pendant 31 jours consécutifs.

Le Tribunal Administratif de la Guadeloupe a désigné Richard Yacou comme le commissaire enquêteur. Le public pourra consulter l’intégralité du dossier du projet de Plan Local d’Urbanisme et d’autres documents complémentaires, consigner ses observations, propositions ou contre-propositions sur le registre d’enquête paraphé par le commissaire enquêteur, à la mairie les jours suivants:

-Les lundis, mardis et jeudis de 8h à 17h30

-Les mercredis et vendredis de 8h à 13h30

Vous pourrez adresser vos observations, propositions ou contre- propositions écrites au commissaire enquêteur à l’adresse mentionnée dans l’avis ci-dessous. Vos courriers doivent parvenir au plus tard le 22 janvier 2021, date de la clôture de l’enquête publique. Il vous recevra également aux dates et horaires indiquées dans l’avis ci-dessous.

A la fin de l’enquête publique, le Conseil Municipal de Saint-Louis se prononcera par délibération sur l’approbation générale du PLU.

Monsieur Jean-Pierre Zigault, Responsable du service Urbanisme à la mairie de Saint-Louis, est chargé de vous fournir les informations sur ce dossier.

Source: Facebook de la Commune de Saint-Louis

Avis de l’enquête publique de la commune de Saint-Louis

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] « Mauvais choix », un film de KICHENA, projeté au Cinéstar

Mauvaix choix a été projeté en avant-première le jeudi 3 décembre 2020 au Cinéstar des Abymes, et il était à l’affiche le vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 décembre 2020 dans le même complexe cinématographique. C’est un film d’une heure réalisé par Kichena, cinéaste, auteur, réalisateur et producteur guadeloupéen. Sa société de production cinématographique s’appelle Prémices Art Studio. De son vrai nom, Daniel, Jules Kichenassamy a tourné son film en Guadeloupe avec un casting inédit (Were Vana, Misié Sadik, Pascal Moesta, Admiral T, Little Espion, Specta, Larose, Jean-Hugues Bonny, Audrey Postel, Drexi). K@ribbean Newsweek s’est rendu à la séance de 16h, le samedi 5 décembre 2020. Kichena était présent pour rencontrer le public, venu nombreux en famille, en couple et avec des amis. La salle était quasiment remplie. Nous avons capturé quelques moments de cette rencontre.

Selon un employé de Cinéstar, la séance de 19h de ce jour-là était complète.

Synopsis

C’est l’histoire d’un jeune antillais, Vincent qui a perdu son emploi et qui se retrouve embourbé dans une sale affaire. Were Vana incarne Vincent qui est le rôle principal.

Les autres personnes connues à l’affiche sont Misié Sadik (Sauma), Admiral T (Mr MYRE), Little Espion (Noham), Pascal MOESTA (Fast), Ginette ITALIQUE ZENON (Laure), Specta (Térence).

St@y connected!

Salaura DIDON

[Solidarité] Venez aider à nettoyer la plage de Vieux-Fort à Marie-Galante

Pour la deuxième fois, les habitants de Saint-Louis de Marie-Galante convient les volontaires à nettoyer cette fois-ci la plage de Vieux-Fort, ce samedi 12 décembre 2020 à 7h. Vos débroussailleuses, houes, pelles, fourches, coutelas et autres équipements sont indispensables pour faciliter cette tâche.

Pour participer, contactez Eric (06 90 575 002) ou Eugène (06 90 715 879).

Source: Facebook de la Commune de Saint-Louis

Une première action de nettoyage s’est déroulée le samedi 28 novembre 2020. Ci-dessous l’article:

[Solidarité] Les habitants de Saint-Louis de Marie-Galante invitent à nettoyer la section de Vieux-Fort.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] « Kannibal Hub », « The Epicenter », « La Guadeloupe, un papillon d’Emeraude »: trois films projetés au 7ème Festival International du Film des Droits Humains de Guadeloupe Monde en Vues

Lors de sa 7ème édition, le Festival International du Film des Droits Humains Guadeloupe-Monde en Vues a projeté « Kannibal Hub » de Gérard MAXIMIM (France, 2020), «The Epicenter » d’Alex TAY et de Valérie ROSE (Etats-Unis, 2020) et « La Guadeloupe, un papillon d’Emeraude » de Daniel NLANDU NGANGA (Guadeloupe, 2020), mercredi 02 décembre 2020 dans la salle des congrès du Mémorial ACTeA cette occasion, le docteur Henry JOSEPH (Phytobokaz) et le réalisateur Daniel NLANDU NGANGA ont présenté l’équipe de tournage. D’autres sujets ont été abordés comme la biodiversité, le savoir scientifique et technique, le manger local, l’autosuffisance alimentaire (ou souveraineté alimentaire), la production et l’innovation locale. Voici une vidéo pour vous montrer quelques images de la manifestation.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Politique] Le conseil municipal de Capesterre de Marie-Galante publie son communiqué

Le conseil municipal de Capesterre de Marie-Galante s’est déroulé ce mercredi 9 décembre 2020, et il a publié son communiqué qui comprend sept thèmes. Ce sont l’action sociale avec la distribution de petits déjeuners deux fois par semaine de janvier à mars 2021, les trois projets d’urbanisme, la taxe spéciale d’équipement, la vente/achats de terrains, le versement des redevances d’occupation du domaine public par les opérateurs de télécommunication, la subvention aux associations et le budget de la commune.

Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante -Officiel
Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante -Officiel
Source: Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante -Officiel

Communiqué Conseil municipal

St@y connected!

Salaura DIDON

[Coupures d’eau] Des travaux sont effectués sur le réseau d’eau potable à Grand-Bourg de Marie-Galante

En raison des travaux sur le réseau d’eau potable, la Communauté de Communes de Marie-Galante (CCMG) et Karuker’Ô informent les habitants de Grand-Bourg d’une interruption de la distribution d’eau potable le jeudi 10, vendredi 11 et lundi 14 décembre 2020 dans la centre-ville.

Source : Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante et de la Ville de Grand-Bourg

St@y connected!

Salaura DIDON

[Politique] Le Maire de Capesterre de Marie-Galante convoque le conseil municipal

Le prochain conseil municipal de Capesterre de Marie-Galante se tiendra ce mercredi 9 décembre 2020 à 18h30 à la salle des délibérations. Il se déroulera à huis clos selon les conditions fixées par l’arrêté préfectoral du 11 septembre 2020.

Source: Commune de Capesterre de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Travaux] Le Maire de Saint-Louis informe sur le début des travaux de réfection des trottoirs

François Navis, le Maire de Saint-Louis s’adresse aux habitants dans un communiqué publié ce dimanche 06 décembre 2020 sur Facebook.

Source: Facebook de la Commune de Saint-Louis

St@y connected!

Salaura DIDON

[Formation] Des places sont disponibles pour la formation « Production légumière et commercialisation » à Marie-Galante

Guadeloupe Formation, antenne de Marie-Galante, informe qu’il y a des places disponibles sur l’action de formation « Production légumière et commercialisation » qui se tiendra du 14 décembre 2020 au 12 mai 2021. L’information a été publiée sur le Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante ce jeudi 3 décembre 2020.

Cette formation est ouverte aux demandeurs d’emploi. Pour débuter, vous devez avoir un niveau 3 (DEUG, DUT, BTS), être motivé, savoir lire, écrire et compter, avoir une bonne condition physique, aimer le végétal et apprécier le contact avec la nature.

Cette formation vise à découvrir les principales composantes et caractéristiques des métiers de maraîchage, apprendre à produire et à vendre ses produits.

Vous obtiendrez une attestation de formation.

Pour s’inscrire, contactez le 0590 60 47 84 ou envoyez un mail à inscription.mgalante@guadeloupeformation.com.

Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Politique] Le maire de Saint-Louis François Navis a convoqué le conseil municipal

Le conseil municipal de Saint-Louis de Marie-Galante a été convoqué ce vendredi 04 décembre 2020 à 18h30 dans la salle des délibérations. Seize points étaient à l’ordre du jour, dont l’instauration de la redevance d’occupation du Domaine Public : Grille tarifaire 2021, les redevances pour l’occupation du domaine public dues par les opérateurs de communications électriques au titre des années 2015 à 2019, la mise en valeur de la Mairie, de son annexe et de ses abords. Conformément à l’arrêté préfectoral du 11 septembre 2020, l’Assemblée délibérante s’est tenue à huit clos.

Source: Facebook de la Commune de Saint-Louis

Convocation au Conseil municipal de Saint-Louis

St@y connected!

Salaura DIDON

[Littérature] La 20ème édition du Festival Écritures des Amériques présente une adaptation théâtrale de « La migration des cœurs » de Maryse Condé

Le Festival Écritures des Amériques, se tiendra en divers lieux du 03 au 05 décembre 2020 en Guadeloupe. Cette 20ème édition s’intéresse à l’adaptation théâtrale de La migration des cœurs, roman à succès de notre prix Nobel, Maryse Condé.

Le grand public pourra découvrir l’œuvre:

  • le jeudi 3 décembre, à l’Auberge de la Vieille Tour au Gosier à 19h00.
  • le vendredi 4 décembre, à la salle Robert Loyson au Moule à 19h00.
  • le samedi 5 décembre, au Ciné-Théâtre de Lamentin à 18h30.

L’entrée est libre et gratuite. Venez avec votre masque et respectez la distanciation physique.

Source: Facebook de la Fnac Antilles-Guyane
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature

Le lancement de la création « La Migration des cœurs » s’est déroulé ce mercredi 2 décembre 2020, au lycée Hyacinthe Bastaraud de Marie-Galante. 70 élèves étaient attentifs au texte, aux sons et à la musique. Après la discussion, il y a eu une séance de dédicaces.

Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature
Source: Facebook du Festival Écritures des Amériques – Littérature

St@y connected!

Salaura DIDON

[Environnement] La CCMG informe de la perturbation de la collecte des ordures ménagères

Selon la Communauté de Communes de Marie-Galante, la collecte des déchets est fortement perturbée à cause d’une panne survenue sur le camion de collecte des ordures ménagères. Les équipes font tout leur possible pour rétablir la situation dans les meilleurs délais. Information diffusée hier sur le Facebook de la CCMG.

Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] Le film « Paroles de Nègres » de Sylvaine DAMPIERRE est projeté à Grand-Bourg de Marie-Galante

La Ville de Grand-Bourg invite la population à la projection publique et gratuite du film Paroles de Nègres de Sylvaine DAMPIERRE, ce vendredi 4 décembre 2020 à 19h, sous la halle du marché de Grand-Bourg de Marie-Galante. Ce jour-là, venez rencontrer la réalisatrice, qui a tourné son film à l’usine de Grande Anse.

Le public doit porter son masque et maintenir une distance physique.

Source: Facebook de la Ville de Grand-Bourg

Retrouvez sa filmographie ici: Sylvaine Dampierre.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] « Ti Moun aw » et « Back Up! »: deux films projetés au 7ème Festival International du Film des Droits Humains de Guadeloupe Monde en Vues

Pour sa 7ème édition, le Festival International du Film des Droits Humains Guadeloupe-Monde en Vues propose 23 films, des débats, des soirées littéraires du vendredi 27 novembre au jeudi 3 décembre 2020. « Ti Moun aw » de Nelson FOIX (Guadeloupe, 2020) et « Back Up! » de Christophe GROS-DUBOIS (France, 2018) ont été projetés ce dimanche 29 novembre 2020 à l’Hôtel Arawak Beach Resort. A cette occasion, le réalisateur Nelson FOIX a parlé de son film. Voici une vidéo pour vous montrer quelques images de la manifestation.

Le programme est ici: Catalogue FIFDH 2020.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Environnement] La CCMG informe du transfert des bornes d’apport volontaire situées à côté de l’OMCS de Capesterre à Vincent

Cette information a été diffusée sur le Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante le mercredi 18 décembre 2020. Les administrés peuvent donc accéder à ces bornes d’apport volontaire transférées vers le lieu dit Vincent.

Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Solidarité] Les habitants de Saint-Louis de Marie-Galante invitent à nettoyer la section de Vieux-Fort

Rendez-vous le samedi 28 novembre 2020 à l’Anse Bambou à 7h pour nettoyer Vieux-Fort. Vos débroussailleuses, houes, pelles, fourches, coutelas et autres équipements sont indispensables pour faciliter cette action d’embellissement et de propreté.

Pour participer, contactez Eric (06 90 575 002) ou Eugène (06 90 715 879).

Source: Facebook de la Commune de Saint-Louis

St@y connected!

Salaura DIDON

[Media] A three-part webinar series « Reporting on Technology & Digitalization : A Caribbean Perspective » is scheduled in December 2020

The Media Institute of the Caribbean organises a three-day webinar series from December 1st to December 3rd 2020 at 9:00 AM. The theme is Reporting on Technology & Digitalization : A Caribbean Perspective. This worshop will help Caribbean journalists uncover the ins and outs of reporting on technology and digitalization.

« We will be discussing topics such as Tech & Digitalization in the Caribbean, Caribbean stories, Story Angles in the Tech World and more! », said the Media Institute of the Caribbean on its Facebook page.

You can register now:

December 1st – https://bit.ly/techworkshopdec1st

December 2nd – https://bit.ly/techworkshopdec2nd

December 3rd – https://bit.ly/techworkshopdec3rd

Source: Facebook of the Media Institute of the Caribbean -MIC

Have a look at the three-day agenda.

Source: Facebook of the Media Institute of the Caribbean -MIC
Source: Facebook of the Media Institute of the Caribbean -MIC

St@y connected!

Salaura DIDON

[Réflexion] L’association Les Amis De Artistik Rézo Caraïbes organise un webinaire Regards photographiques

Les « laboratoires de réflexion autour de la photographie » se tiendront ce samedi 28 novembre 2020 à 18h00. Ce premier rendez-vous abordera la thématique  » La photographie en Guadeloupe et en Martinique aujourd’hui. Perspectives… », avec Jean-Phillipe BRELEUR, Cédrick-Isham CALVADOS, Daniel DABRIOU, Nicolas DERNÉ, Bruno PÉDURAND, Cynthia PHIBEL, Shirley RUFIN.

Cet espace-laboratoire de réflexion vise à « mener à des partages concrets d’expériences, des constats, des prises d’actes notamment sur la volonté de l’association organisatrice AARC (Les Amis De Artistik Rézo Caraïbes) de mettre en place à l’horizon 2021 un MOIS DE LA PHOTO Guadeloupe, Martinique: les deux îles étant proche, il s’agit véritablement de conjuguer nos problématiques et spécificités ».

Les photographes, artistes, porteurs de projets, institutionnels, passionné.e.s de la photo et de la culture sont invités à y participer. Afin d’ouvrir un œil créatif, poétique et critique sur le monde, l’œil immense des possibles.

Le lien de la réunion ZOOM est ici: Regards photographiques.

ID de réunion : 848 0093 5721
Code secret : 793167

Source: Facebook de Mois de la Photo-Guadeloupe

Après ce premier rendez-vous, d’autres rencontres enrichissantes avec des photographes seront organisées. Chaque laboratoire invitera des photographes sur un sujet précis.

La Guyane sera invitée au titre de l’expérience déjà en cours avec les Rencontres photographiques de Guyane depuis 2012.

Les missions et objectifs de l’association AARC

Ce sont l’accompagnement, la structuration, le développement, notamment la professionnalisation de l’art, de la culture avec un focus précis sur la photographie, son histoire, son développement, son actualité en Guadeloupe et Martinique.

Elle a pour objectifs la promotion de l’art contemporain, la photographie, les productions audiovisuelles et/ou cinématographiques, en lien avec tous les autres champs-ressources possibles comme la littérature, les nouvelles technologies, les espaces numériques, la musique et toutes les nouvelles formes qui touchent à l’art et à la culture.

Ses actions se renforcent par la diffusion des travaux d’artistes et d’auteurs, la mise en place d’évènements culturels et artistiques en Guadeloupe, en Martinique et dans d’autres lieux en résonance.

La création d’outils de diffusion est indispensable: documentaire, biographie filmée, site web, archivage vidéo, exposition, lecture de porte folio, rencontre et autres formes innovantes. Elle mise sur la communication, la pédagogie, la sensibilisation sur le fait artistique en lien avec la société antillaise visant un large public, surtout les jeunes porteurs de l’histoire dès aujourd’hui pour demain.

Source: Facebook de Artistik-Rézo Caraïbes

St@y connected!

Salaura DIDON

[Social] Un webinaire de lancement de la Ressource Handicap Formation est organisé

A l’occasion de la 24ème édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes handicapées (SEEPH), le Réseau des Référents Handicap (RRH) et l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (AGEFIPH) organisent un webinaire de lancement de la Ressource Handicap Formation (RHF) sur le thème « Rôles et posture du référent handicap ? », qui se tient ce vendredi 20 novembre 2020 de 8h à 10h30 en Guadeloupe, et de 9h à 11h30 en Guyane.

Cet atelier collaboratif s’adresse aux professionnels du handicap des Antilles-Guyane qui pourront échanger avec leurs pairs pour co-construire leurs outils et s’informer sur l’accompagnement et les aides exceptionnelles de l’AGEFIPH.

Vous pouvez vous inscrire ici: AGEFIPH.

Une autre date est prévue: le mardi 24 novembre 2020.

Source: Site Internet de la Semaine Emploi Handicap

St@y connected!

Salaura DIDON

[Emploi] La commune de Capesterre de Marie-Galante recrute quatre services civiques

Vous avez jusqu’au jeudi 26 novembre 2020 pour répondre à l’offre de recrutement de services civiques dans les domaines de la solidarité et de l’éducation pour tous. La mission commence le 1er décembre 2020, pour une période de 8 mois.

Les quatre agents vont concrètement (cliquez sur les liens ici) :

➡️ Contribuer à la solidarité pour renforcer la participation de la population à la vie de la Commune – CCAS,

➡️ Contribuer à la réussite éducative des jeunes enfants scolarisés dans la Commune – Écoles primaires.

Source : Facebook de la Commune de Capesterre de Marie-Galante-Officiel

St@y connected!

Salaura DIDON

[Économie rurale] Les mairies de Capesterre et de Saint-Louis de Marie-Galante organisent des permanences d’information sur le programme LEADER

Dans le cadre du programme Liaison Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale (LEADER) 2016-2022, la Communauté de Communes de Marie-Galante informe les acteurs locaux et les porteurs de projets, que des permanences d’information se déroulent dans les mairies de Capesterre et de Saint-Louis, du mardi 24 novembre au jeudi 17 décembre 2020 de 9h à 12h30.

Si vous voulez plus d’information, deux numéros sont disponibles: 0590 97 83 58 ou 0690 35 42 94.

Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Santé] La journée nationale de la Trisomie 21 vécue en Guadeloupe

L’association guadeloupéenne pour l’insertion des personnes handicapées et porteuses de la Trisomie 21 et le Centre d’Activités de Jour et d’Initiation au Travail et Loisirs ont rappelé, hier, le dimanche 15 novembre 2020 l’importance de la journée nationale de la Trisomie 21. Organisée un peu partout en France, cette journée a été lancée à l’initiative de la Fédération des associations d’étude pour l’insertion sociale des personnes porteuses de trisomie 21. Il s’agit de sensibiliser tous les citoyens à ce handicap pour rappeler que chacun doit pouvoir participer à la vie sociale et citoyenne et exercer ses droits à liberté égale. Elle permet d’insister sur le respect des droits citoyens des personnes avec une différence intellectuelle.

Ce jour-là, il fallait porter un petit ruban ou un foulard vert.

Créée le 15 mars 1985, l’A.G.I.P.H.T 21 informe et accompagne les personnes handicapées et leur famille. Elle mène les actions suivantes:

  • soutenir les familles,
  • soutien aux démarches,
  • conseiller-orienter,
  • accompagner-rendre visite,
  • accueillir dans des structures d’accueil pour adultes (CAJITL).

St@y connected!

Salaura DIDON

[Politique] Le Maire de Grand-Bourg convoque le conseil municipal

Le conseil municipal de Grand-Bourg de Marie-Galante tient sa réunion à huis clos ce vendredi 13 novembre 2020 à 18h30 dans la salle des délibérations. Quatorze points sont à l’ordre du jour, dont l’approbation du procès-verbal du Conseil municipal du vendredi 25 septembre 2020, le transfert temporaire de maîtrise d’ouvrage relative à la réfection de l’axe de la Savane-RN9-rue de la Liberté et à la réfection du boulevard de la Caraïbe, instauration d’une taxe d’aménagement, etc.

Source: Facebook de la Ville de Grand-Bourg
Source: Facebook de la Ville de Grand-Bourg

Invitation à la réunion du Conseil municipal de Grand-Bourg

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] La 4ème édition du Festival Nouvelles Vues Haïti propose un focus sur l’Afrique et sa diaspora

La cérémonie d’ouverture de la 4ème édition du Festival Nouvelles Vues Haïti s’est tenue hier, mercredi 11 novembre 2020. Le public pourra regarder des films d’Haïti et d’Afrique, participer à des ateliers sur l’écriture de court-métrage, un Master Class de Co-production et une table ronde en ligne. Cette manifestation se déroule jusqu’au dimanche 15 novembre 2020.

La programmation complète est ici:

Source: Facebook du Festival Nouvelles Vues en Haïti
Source: Facebook du Festival Nouvelles Vues en Haïti

Le Festival Nouvelles Vues Haïti est un acteur qui cherche à trouver des solutions aux problèmes majeurs du cinéma haïtien.

Il vise à encourager et promouvoir la création cinématographique et les échanges interculturels.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] L’association pour le développement du cinéma d’art et d’essai en Guadeloupe organise sa première édition du Festival de films de mémoire

Rendez-vous du jeudi 26 au dimanche 29 novembre 2020 pour participer au Festival de films de mémoire. Retrouvez la programmation de la première édition de la manifestation sur le Facebook de l’association pour le développement du cinéma d’art et d’essai en Guadeloupe (APCAG).

Organisatrice de l’événement, l’APCAG, créée en 2007, vise à :

  • participer au développement de la filière cinématographique en Guadeloupe,
  • diversifier l’offre cinématographique sur notre territoire,
  • faire la promotion de la production cinématographique locale,
  • mettre en place un réseau de promotion et de distribution de films d’Art et d’Essai, de films du Sud et tout particulièrement de la Caraïbe dans les salles de cinéma municipales et indépendantes,
  • valoriser le patrimoine audiovisuel des Antilles, les cinéastes locaux, le partenariat avec des festivals, l’organisation d’ateliers de scénario, le développement des salles de cinéma et de leur équipement,
  • et créer un fond DVD sur la production locale.
Source: Facebook de l’APCAG

St@y connected!

Salaura DIDON

[Solidarité] L’association des Marins et Amis du Pays Marie-Galante recherche des volontaires pour rénover le Village des Pêcheurs

Dans le cadre de la remise à neuf du Village des Pêcheurs (nettoyage, peintures, fleurissement, etc.), l’association des Marins et Amis du Pays Marie-Galante (AMA PMG) fait appel à des volontaires. Cette action est prévue les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 novembre 2020, en partenariat avec la municipalité de Capesterre de Marie-Galante.

Source: Facebook de l’AMA PMG

L’association des Marins et Amis du Pays Marie-Galante demande aux volontaires, bénévoles et contributeurs d’envoyer leurs noms, prénoms, numéro de téléphone, jour disponible en message privé sur son Facebook.

St@y connected!

Salaura DIDON