Com'/Tract

[Service presse] L’UTS-UGTG justifie ses actions au CHU de Guadeloupe

Dans son communiqué du mercredi 5 janvier 2022, l’UTS-UGTG fait des rappels sur la situation au CHU, dans d’autres Etablissements de Santé en Guadeloupe et notamment la situation des soignants suspendus et non suspendus. Depuis le 09 Septembre 2021, les agents du CHU, tout comme ceux de tous les Etablissements de Santé Publics et Privés, vaccinés et non vaccinés, suspendus et non suspendus, sont en grève pour s’opposer à toutes les violences qui leurs sont fait, tout le harcèlement, les intimidations, les chantages à l’emploi des contractuels, en exécution des directives qui ont été données ; vacciner ; vacciner, vacciner, quel que soit l’état de santé du personnel, qu’il soit inquiet ou non sur l’efficacité de ces injections en terme de contamination et de propagation. Le syndicat affirme que les missions et objectifs des directeurs des Etablissements de Santé Publics et Privés en Guadeloupe sont de déchouké le Syndicat UTS-UGTG et les représentants du Personnel, derniers remparts des Personnels de ces Etablissements, de façon à laisser libre cours à leurs prétentions : supprimer des milliers d’emplois, des centaines de lits, les accords collectifs, piétiner le statut des agents de la Fonction Publique Hospitalière, réorganiser l’offre de soins dans le périmètre du Territoire de Guadeloupe avec des fermeture et la privatisation d’activités, le regroupement, la mutualisation des activités et des moyens techniques, médico-techniques et logistiques dans le cadre du GHT (Groupement Hospitalier du Territoire), notamment. En réponse aux revendications, à ce jour, dix de leurs camarades et militants de l’UTS-UGTG et de l’UGTG sont convoqués soit devant la Police, soit devant le Tribunal Judiciaire pour des faits relatifs à la présente lutte. Leur combat continue sur les piquets de grève, dans les entreprises, devant la police et le tribunal, dans les actions et rendez-vous du Collectif des Organisations en lutte.

Pendant que le Collectif des organisations en lutte contre l’obligation vaccinale et contre le pass sanitaire, en Guadeloupe, était en conférence de presse, mardi 4 janvier 2022, à Dothémare, au sein du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS), les membres de l’UTS-UGTG se sont mobilisés dès 11h30 sur le site du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Pointe-à-Pitre, plus précisément à Ricou, où se trouve le bâtiment administratif de l’hôpital.

Quand le bourreau tente de se faire passer pour une victime!

St@y connected!

Salaura DIDON

Catégories :Com'/Tract

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire