Desk

[Culture] Nos proverbes en Guadeloupe expriment notre identité et notre vécu

K@ribbean Newsweek partage avec vous quelques proverbes guadeloupéens pour la nouvelle année du calendrier grégorien.

A pa lè ou fen pou mété manjé si difé.
– traduction littérale : Ce n’est pas au moment où tu as faim que tu fais cuire ton repas.
– morale : Il faut savoir être prévoyant.

A pa sa ka travay plis ka manjé plis.
– traduction littérale : Ce n’est pas celui qui travaille le plus qui mange le plus.
– morale : Ce ne sont pas les plus riches les plus travailleurs.

Anlè kouri gouti, ou ké vwè fôs a chyen.
– traduction littérale : Lors de la chasse à l’agouti, on voit la force du chien.
– morale : C’est au pied du mur qu’on voit le maçon.

Anni pran douvan avan douvan pran’w.
– traduction littérale : Prends les devants avant que les devants ne te prennent.
– morale : Il faut savoir anticiper et prendre les choses en main avant que d’être surpris et de subir.

Apatoudi menné koulèv lékol, sé fè-y sizé i tout.
– traduction littérale : Ce n’est pas tout de mener une couleuvre à l’école, encore faut-il la faire s’asseoir.
– morale : Ce n’est pas tout d’entreprendre, le plus difficile est de mener le projet à son terme.

Bannann jonn pa ka vini vèt.
– traduction littérale : Les bananes jaunes ne deviennent pas vertes.
– morale : Certaines évolutions sont irréversibles. On ne peut pas revenir en arrière.

Cabrit aw fai bèf.
– traduction littérale : Ton cabri fait des boeufs.
– morale : Les choses avancent !

Chakmoun sav sa i ka bouyi an kannari a-y. Variante : Chakmoun konnèt sa ki ka bouyi an kannari a-yo.
– traduction littérale : Chacun sait ce qui cuit dans son canari.
– morale : Nul ne se connaît mieux que soi-même.

Chat pa la, rat ka bay bal.
– traduction littérale : Le chat n’est pas là, le rat donne un bal.
– morale : Il faut savoir profiter des circonstances. 

Dèpi ou brilé bwa, fo ou fè chabon.
– traduction littérale : Si tu fais brûler du bois, il faut en faire du charbon.
– morale : Quant on a entrepris une action, il faut aller jusqu’à son terme.

Dlo tombé pas ka ranmasé !
– traduction littérale :  L’eau tombée ne se ramasse pas !
– morale : Ce qui est fait est fait, on ne revient pas en arrière.

Dôktè ka swenyen-w, mè i pa Bondyé.
– traduction littérale :  Le médecin soigne mais il n’est pas Dieu.
– morale : A l’impossible nul n’est tenu.

Èvè pasyans ou ka vwè tété a foumi. Variante : Èvè pasyans ou ka vwè lonbrik a pis.
– traduction littérale :  Avec de la patience on voit les mamelles d’une fourmi / le nombril d’une puce.
– morale : Il faut savoir être patient pour parvenir à ses fins. / La patience nous aide à mieux voir les choses !

Lanmou fré yanm plen kwi.
– traduction littérale :  Amour frais, l’igname remplit le coui.
– morale : Se dit d’une motivation débordante pour quelque chose de nouveau.

Menm si chyen vandé so zouti, li pa bliyé so métyé.
– traduction littérale :  Même si le chien vend ses outils, il n’oublie pas son métier.
– morale : On perd pas ses acquis, ses connaissances.

Pli ta plis triss.
– traduction littérale : Plus tard, plus triste.
– morale : La roue tourne !

Ray chien di dan’y blan.
– traduction littérale : Tu peux hair le chien mais dit que ces dents sont blanches.
– morale : L’honnêteté est la première des vertus !

Sa ki an bèk ou pa ta’w, sa ki an fal ou sé ta’w.
– traduction littérale :  Ce qui est dans ton bec n’est pas à toi, ce qui est dans ton ventre est à toi.
– morale : Il faut savoir attendre avant de crier victoire.

Sa ki fèt, fèt.
– traduction littérale :  Ce qui est fait est fait.
– morale : On ne peut pas revenir en arrière, il faut accepter les choses telles qu’elles sont.

Sa ki pa bon pou zwa pa bon pou kanna.
– traduction littérale :  Ce qui n’est pas bon pour l’oie n’est pas bon pour le canard.
– morale : Il ne faut pas faire à autrui ce qu’on ne veut pas qu’il nous fasse.

Sé an lanmen ka lavé lot.
– traduction littérale : C’est une main qui lave l’autre.
– morale :  On a besoin les uns des autres./ Il faut savoir s’aider les uns les autres !

Sé épi grenn diri ou ka plen sac diri. Variante : Sé grenn diri ka plen sak diri.
– traduction littérale :  C’est avec des grains de riz que l’on remplit le sac de riz.
– morale : Petit à petit ou en cumulant les énergies, on finit par faire de grandes choses./ L’accumulation de petites choses finissent par aboutir à de grandes choses / Les choses se font petit à petit.

Sé lè tèt koupé, I pèd èspwa mété chapo.
– traduction littérale :  C’est la tête coupée qui perd l’espoir de mettre un chapeau.
– morale : Il ne faut pas renoncer, ne jamais désespérer.

Ti moun pa ti chodyè.
– traduction littérale :  Les enfants ne sont pas de petites marmites.
– morale : Les enfants grandissent et s’affirment.

Ti poul suiv ti kanna yo mò néyé.
– traduction littérale :  Les poussins ont suivi les canetons, ils sont morts noyés.
– morale : Vivre en imitant les autres, mène à sa perte ou à celle de son identité.

Tiré chik a pyé chyen, i ka doumandé to roun kous-kouri.
– traduction littérale :  Retire les chiques (puces) aux pattes du chien, et il te demande de faire la course.
– morale : Se dit des bonnes actions récompensées d’ingratitude.

Tout bwason ka soulé, sé ronm sèl ki ni bon do(ka pòté mové non).
– traduction littérale :  Tous les alcools enivrent, c’est le rhum qui a bon dos (qui a mauvaise réputation);
– morale : Exprime l’exaspération d’être rendu responsable de tous les maux, y compris ceux des autres.

Tout chyen ni mannyè yo pou graté do yo.
– traduction littérale :  Chaque chien se gratte le dos à sa façon.
– morale : Chaque personne est différente, mais tout aussi capable.

Nos sources:

https://gwadada-an-mwen.webnode.fr/parler-creole/dictons-et-expressions/

https://www.lamaisondesantilles.com/blog/liste-des-20-proverbes-antillais-les-plus-populaires-n241

St@y connected!

Salaura DIDON

Catégories :Desk

Tagué:, , ,

Laisser un commentaire