Mois : octobre 2020

[Covid-19] La Guadeloupe a rebasculé en état d’urgence sanitaire

Depuis samedi 17 octobre 2020, notre archipel est placé encore une fois en état d’urgence sanitaire. Lors de son allocution mercredi 14 octobre 2020, le Président de la République a annoncé le retour de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national. C’est un décret du 14 octobre 2020 qui déclare l’état d’urgence sanitaire au niveau national, à compter du 17 octobre 2020 à 0 heure. La loi du 23 mars 2020 avait instauré l’état d’urgence sanitaire, prolongé une fois jusqu’au 10 juillet 2020 inclus. Les mesures sanitaires s’appliquent sur l’ensemble du territoire national, y compris en Guadeloupe. En raison de la situation sanitaire actuelle ces dernières semaines, l’archipel appliquait déjà un grand nombre de ces mesures. Le préfet de Guadeloupe reconduit les mesures adoptées précédemment jusqu’au 3 novembre 2020 en y intégrant les nouvelles mesures nationales. Le couvre-feu n’est pas appliqué ici.

Celles qui concernent notre archipel sont:

Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe

St@y connected!

Salaura DIDON

[Économie] La CCI de Guadeloupe et la douane proposent aux entreprises des rendez-vous le vendredi

La Chambre de Commerce et d’Industrie des Iles de Guadeloupe relance ses permanences avec les Services de Douane afin de permettre à toutes les entreprises intéressées d’obtenir un rendez-vous et des conseils personnalisés à propos des procédures et des réglementations douanières.

La consultation est gratuite pour les chefs d’entreprises et les porteurs de projet dans l’import et l’export. Un douanier vous recevra à distance de 8h30 à 11h30.

Information et inscription à comex@guadeloupe.cci.fr ou au 05 90 93 76 00.

Les permanences sont:

  • vendredi 16 octobre 2020,
  • vendredi 20 novembre 2020,
  • vendredi 11 décembre 2020.
Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

St@y connected!

Salaura DIDON

[Culture] A series of events celebrates The Patois Month in Trinidad and Tobago

The Alliance Française of Trinidad and Tobago organises a series of events so as to celebrate the Patois Month. It collaborates with The Festival Le Mois Kréyol and CORECA. After the creole storytelling of « Mayé a Sésilo » narrated by Benzo from Guadeloupe on Wednesday 1st 2020, an online conference with Benzo is scheduled on Friday 16th 2020 from 5:00 pm to 6:30 pm on the Facebook page of The Alliance Française of Trinidad and Tobago. Save the date!

Let’s take a look at the program here.

Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago

According to the Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago, Benzo will make an online introduction class about Patois. « You will now hear his method to teach patois to a general audience. Everybody is welcome for this online introduction class on our great Patois and it’s culture ! », wrote the Alliance Française of Trinidad and Tobago.

Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago

Wednesday 28th October 2020 is The International Day of Creole Culture and Language or Jounen a kréyòl. The first international conference will be held « exclusively in Creole with Dominica, Guadeloupe, Guyana, Haiti, Martinique, Reunion island, Sainte-Lucia, Trinidad and Tobago and various Creole speakers from the diaspora everywhere in the world ». Be ready at 5:30 pm (Trinidad time).

Join the Facebook live of CORECA : https://facebook.com/coreca.officiel/

Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago
Source: Facebook of CORECA
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinema] The French Institute organises the 19th Animation Film Festival worldwide

Come and celebrate the Animation Film Festival offered by the French Institute, from Wednesday 14 to Saturday 31 october 2020. Two full-length feature films and thirteen French and African short films will be available online. It is free of charge and without registration.

The following page will be available from Wednesday 14 october 2020 so as to watch the movies:

https://ifcinema.institutfrancais.com/fr/streaming/animation

The two full-length feature films are:

  • Adama by Simon Rouby, 2015, France, 1h25.
  • Cus petit oiseau, grand voyage by Christian De Vita, 2014, France, 1h30.

The thirteen short films are:

  • Le Spectacle de la maternelle by Loïc Bruyère, 2019, France, 8 minutes.
  • L’atelier by Bianca Mansani, 2019, France, 4 minutes.
  • Mathilda by Irène Iborra et Eduard Puertas Anfruns, 2018, France, 7 minutes.
  • Celui qui domptait les nuages by Julie Rembauville et Nicolas Bianco-Levrin, 2015, France, 4 minutes.
  • La Petite pousse by Chaïtane Conversat, 2019, France, 10 minutes.
  • Beuââârk! by Gabriel Jacquel, 2014, France, 11 minutes.
  • Lunolin, petit naturaliste de Cecilia Marreiros Marum, 2005, France, 5 minutes.
  • Shamazulu by Jérémie Nsingui, 2014, République démocratique du Congo, 12 minutes.
  • Malika et la sorcière by Nabaloum Boureima, 2014, Burkina Faso, 15 minutes.
  • Le Cadeau by Ismael Dialo, 2017, Mali, 11 minutes.
  • Les Trois vérités by Louisa Beskri et Wakili Adehan, 2017, Bénin, 14 minutes.
  • Le Lutteur by Abib Cissé, 2017, Sénégal, 14 minutes.
  • Le chasseur et l’antilope by Narcisse Youmbi, 2016, Cameroun, 13 minutes.
Source: Facebook of The Alliance Française of Trinidad and Tobago

The Animation Film Festival is celebrated in all its forms and at all ages, in France and worldwide.

The Animation Film Festival abroad

The French Institute proposes again the Animation Film Festival abroad during the month of October 2020 for the 10th consecutive year. It collaborates with the Association Française du Cinéma d’Animation (AFCA).

The French cultural network abroad and its partners promote the excellence and creativity of French animation. During the Covid-19 pandemic, the French Institute offers a selection of films online from home and for free.

Let’s take a look at:

La fête du cinéma d’animation

St@y connected!

Salaura DIDON

[Travaux] Marie-Galante renouvelle ses réseaux d’eau potable

La Communauté de Communes de Marie-Galante informe les riverains des travaux de renouvellement des réseaux d’eau potable en vue des opérations du plan de sécurisation en eau potable porté par le Conseil départemental. Ces travaux, qui ont commencé en août 2020, s’achèveront en novembre 2020.

Les secteurs concernés sont Chemin de la Treille, allée Poirier et rue du Dr Félix Selbonne à Grand-Bourg, rue de la République à Saint-Louis.

Les habitants non raccordés au réseau d’eau potable doivent se rapprocher de l’organisme KARUKER’Ô pour faire leur contrat d’abonnement. En l’absence de compteur, aucune habitation ne sera raccordée au niveau réseau.

Source: Facebook de la Communauté de Communes de Marie-Galante

Information aux riverains

St@y connected!

Salaura DIDON

[Inondation] Les fortes pluies ont occasionné des dégâts à Marie-Galante

Dans la nuit de lundi 5 au mardi 6 octobre 2020, les fortes pluies ont inondé certains quartiers de Grand-Bourg. Le mardi matin, les habitants des résidences aux Basses ont constaté les dégâts. La nature peut nous surprendre. Voici quelques photos.

Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses
Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses
Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses
Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses
Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses
Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses
Crédit photo: Jean-Pierre DIDON, habitant des résidences aux Basses

Sur sa page Facebook, la Communauté de Communes de Marie-Galante « soutient tous les riverains impactés par ce phénomène naturel et invite l’ensemble de la population à la vigilance et à la solidarité durant cette période de pluie ».

D’autres photos sont disponibles sur la page Facebook de la Ville de Grand-Bourg et de la CCMG.

St@y connected!

Salaura DIDON

[Littérature] Moïse SORÈZE a publié son premier ouvrage « BLAG É TIPAWÒL Adan lang Kréyòl GWADLOUP »

Moïse SORÈZE, cadre retraité de l’Education nationale, est l’auteur de BLAG É TIPAWÒL Adan lang Kréyòl GWADLOUP (octobre 2020, Éditions Nèg Mawon). Cet ancien professeur de français, d’histoire et de géographie au collège a enseigné le créole au collège de Capesterre-Belle-Eau entre 1979 et 1984. Dans une interview consacrée à K@ribbean Newsweek ce mardi 6 octobre 2020, il aborde son œuvre et ses activités littéraires.

De quoi parle votre ouvrage ?

Il s’agit d’un recueil de blagues en langue créole de Guadeloupe. Chaque blague est suivie de proverbes ou adages plus ou moins rares.

Certaines blagues relatent des scènes authentiques que j’ai vécues dans le Pointe-à-Pitre des années 60. Les personnages ont réellement existé. J’ai changé certains noms. Les autres sont des blagues entendues, ici ou là, d’autres sont des traductions de blagues qui circulent sur Internet en français.

Pourquoi ce thème ?

Plusieurs raisons m’ont poussé à écrire cet ouvrage. D’abord, la douce pression de camarades à qui je les racontais. Ils m’ont demandé d’écrire ces blagues qui font partie de notre patrimoine. Les gens de ma génération ont tous connu Listwa bab.

Ensuite, j’ai voulu montrer, une fois de plus, qu’on pouvait tout écrire en créole. Une rapide enquête m’a permis de constater qu’il n’existait pas de recueil de blagues écrites en créole. Sauf erreur de ma part, bien sûr. Enfin, c’était l’occasion de contribuer une nouvelle fois à la diffusion d’écrits en créole.

Quelle est l’importance de rédiger en créole ?

Rédiger en créole est important à mes yeux. Le créole est ma langue maternelle. J’aime écrire en créole. C’est la langue de la dérision, si belle et si authentique.

Je me suis livré à un exercice, clin d’œil aux enseignants : j’ai utilisé souvent un lexique peu courant, j’ai fait figurer dans un même texte un mot et son synonyme.

C’est une anecdote qui a son intérêt : quand je lis une blague rédigée en français, la traduction est simultanée, je la comprends en créole.

Combien de temps avez-vous pris pour écrire votre œuvre ?

C’est difficile à chiffrer. Dès que mes amis m’ont gentiment mis la pression, j’ai commencé à écrire plus régulièrement et surtout à constituer un ensemble acceptable. Jusque-là, j’écrivais des textes que j’envoyais à mes relations. Histoire de rire un coup.

S’il faut donner une réponse, je dirai trois ans entre le moment où ils ont passé commande et ma rencontre avec l’éditeur.

Quelle est la date de sortie dans les librairies ? Où est-il disponible ? Combien coûte-t-il ?

Le livre est en librairie depuis le début du mois d’octobre 2020. Selon l’éditeur, il est disponible dans les librairies, les boutiques de presse, la FNAC.

Il coûte 12 euros.

Quelles sont vos autres ouvrages en langue créole ?

Il s’agit de mon premier ouvrage en solo. J’ai participé à l’écriture d’autres ouvrages dans lesquels figurent ou pas des textes assortis de ma signature.

C’est le cas de:

  • BERNINI-MONTBRAND Danièle, POULLET Hector, SORÈZE Moïse et TELCHID Sylviane. (1980). Grammaire comparée créole-français, Imprimerie offset de la Mairie de Basse-Terre.
  • RUTIL Alain (dir.) (2017). Guy TIROLIEN, De « Credo » en CredoS, Éditions Jasor.
Source: Site Internet de l’Editions Jasor

Quelles sont les activités de votre groupe de travail sur la langue créole ?

Je travaille au sein d’un groupe qui a entrepris de produire un dictionnaire en créole guadeloupéen.

Un mot pour vos lecteurs?

Ri ri a zòt, pa janmé arété ri. Kon di chantè-la : « fò-w ri-yo avan yo ri-w ».

St@y connected!

Salaura DIDON

[Cinéma] La 5ème édition du Festival Cinécolo-Haïti s’intéresse à la mer

Le Festival Cinécolo-Haïti entame sa 5ème édition qui se déroule du mardi 6 au dimanche 11 octobre 2020 avec le thème « Et si on s’occupait de la mer!!! ». Ce festival international du film de l’environnement est une initiative de l’association Maison Verte d’Haïti, qui collabore avec plusieurs partenaires. Au programme: des projections de films suivies des échanges, des conférences-débats et le nettoyage des plages. Toutes ces manifestations gratuites se tiennent à Port-au-Prince, Jacmel, Gonaïves, Les Cayes, Port-de-Paix, Cap-Haitien, Saint-Marc, Jérémie. Le port du masque est obligatoire.

Le film phare de cette édition sera le dernier documentaire du réalisateur haïtien Arnold Antonin « Men sa Lanmè di » (Ainsi parla la mer).

Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti
Source: Facebook du Festival Cinécolo-Haïti et du Programme des Nations Unies pour l’environnement en Haïti

St@y connected!

Salaura DIDON

[Récompense] La Sénatrice Victoire JASMIN est lauréate des Vénus de la Réussite

La Sénatrice de Guadeloupe Victoire JASMIN a remporté, vendredi 2 octobre 2020, le Trophée des Vénus de la Réussite, après avoir été nominée dans la catégorie « Paroles d’Outremer » pour son engagement professionnel. Elle fait partie des lauréats de la deuxième édition de cette cérémonie d’hommage, créée par l’Association Expressions de France, qui récompense des personnalités reconnues œuvrant pour l’épanouissement des femmes.

Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice
Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice
Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice

La parlementaire guadeloupéenne a dédié cette récompense à tous les élus des outre-mer et à tous les bénévoles associatifs.

Source: Facebook de Victoire Jasmin, votre Sénatrice

Le Maire de la Ville des Abymes et Président de Cap Excellence Eric JALTON a félicité la Sénatrice Victoire Jasmin pour son prix aux Vénus de la Réussite, obtenu dans la catégorie « Paroles d’Outremer » qui rend hommage aux Femmes inspirantes.

CP Félicitations à Victoire JASMIN

St@y connected!

Salaura DIDON

[Covid-19] La Guadeloupe compte 69 morts selon l’UGTG

L’Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe estime que les services de l’Etat ont menti. Le syndicat a consulté le site GEODES Santé Publique France qui recense l’ensemble des « chiffres-clés » relatifs au Covid-19. Depuis mars 2020, la Guadeloupe recense 69 décès Covid (source SI-VIC) au lieu de 57 morts annoncés par les autorités préfectorales et sanitaires.

Dans un communiqué daté du vendredi 2 octobre 2020, l’organisation syndicale demande la vérité et la justice pour toutes les victimes. Parce que « nous sommes face à un mensonge d’État, une manipulation des chiffres pour tromper la population quant à la gravité de la situation, quant à la défaillance du système de santé et surtout pour exonérer les services de l’État de leur responsabilité ». Elle prendra toutes les mesures nécessaires pour lutter contre « ces dérives inacceptables de l’Etat ».

En effet, elle accuse les services de l’État, la Préfecture, l’ARS et le CHU « d’un véritable crime contre la population guadeloupéenne pour avoir mis en danger les guadeloupéens, pour avoir laissé mourir plusieurs dizaines de personnes et en cachant la vérité sur les capacités réelles du système de santé à prendre en charge la population en détresse ».

Le Tribunal Administratif de Basse-Terre a rejeté l’ensemble des demandes de l’UGTG arguant que l’ARS et le CHU sont irréprochables.

La Guadeloupe compte 69 morts Covid

Dans un communiqué de presse daté du mercredi 30 septembre 2020, l’UGTG reprend les derniers chiffres de la mortalité liés au Covid divulgués par l’ARS lors d’une conférence de presse. Il y a 15 morts de plus la semaine dernière soit 31 morts sur 2 semaines. « Ce chiffre catastrophique, rapporté à la population française correspond à 6000 morts », précise le syndicat.

Selon l’ARS, les personnes concernées sont celles atteintes de maladies chroniques qui sont les plus vulnérables, soit plus d’un quart de la population Guadeloupéenne (100 000 personnes).

C’est pourquoi le syndicat a demandé quelle est la réponse hospitalière face à cette réalité connue de 100 000 guadeloupéens en santé précaire.

Puisque, lors de l’audience de ce mercredi 30 Septembre 2020 devant le Tribunal Administratif, l’ARS et le CHU ont assuré que « tout était sous contrôle et que tout avait été mis en œuvre pour la santé des Guadeloupéens comme dans tous les CHU de France ».

UGTG 31 morts en deux semaines

Pour la semaine du 21 au 27 septembre 2020, le nombre de nouveaux cas est de 1 048. Les chiffres sont stables par rapport à la semaine précédente. Cela porte à 5 528 le nombre de cas cumulés de coronavirus confirmés par tests PCR en Guadeloupe.

En semaine 39, 4615 tests supplémentaires ont été réalisés. Soit un total de 55 187 tests réalisés depuis le début de l’épidémie. Il y a 7 clusters en cours d’investigation.

Au dimanche 27 septembre 2020, 32 personnes COVID ont été hospitalisées dans le service de réanimation du CHUG. Conformément au plan ORSAN déclenché par l’ARS, le CHBT et la Clinique des Eaux claires sont en appui. Un renfort du service de santé des armées est arrivé ce week-end et des EVASAN vers la Martinique et la Guyane sont activables en fonction des besoins.

Sur la période, la Guadeloupe compte 15 nouveaux décès, majoritairement des hommes. La moyenne d’âge pour les hommes est de 76 ans et pour les femmes de 78 ans. Un tiers de ces personnes avait entre 55 et 75 ans. 57 personnes sont décédées à l’hôpital depuis le début de l’épidémie. Dans le même temps, le service de réanimation a permis 13 sorties de patients stabilisés vers la médecine.

CP Coronavirus point de situation hebdomadaire

St@y connected!

Salaura DIDON