Jour : 26 septembre 2020

[Covid-19] Le Préfet de Guadeloupe renforce les mesures sanitaires pour lutter contre la circulation du virus

Etant donné que la Guadeloupe est classée en zone d’alerte maximale en raison du fort taux de cas déclarés et contaminés au Covid-19 survenant principalement dans la sphère familiale et amicale, du nombre de patients en réanimation et de décès (période du 14 au 20 septembre 2020), Alexandre Rochatte a mis en place des mesures sanitaires pour limiter les brassages de population et diminuer la sollicitation des services d’urgence des centres hospitaliers.

Depuis ce samedi 26 septembre 2020 à minuit jusqu’au lundi 12 octobre 2020 inclus, il est interdit:

  • de rassembler plus de 10 personnes sur la voie publique et dans l’espace public (sauf cérémonies funéraires, transports de voyageurs, manifestations revendicatives, marchés).
  • d’accéder aux plages, aux rivières, plans d’eau, aires de pique-nique de 11h30 à 14h30 et de 19h à 5h (sauf pour les activités de marche, de randonnée, de course à pied ou de canyoning).
  • d’organiser tous les rassemblements et réunions à caractère festif, ouverts au public, à titre payant ou gracieux ayant lieu dans un espace privé.
  • de consommer de l’alcool sur la voie publique et de faire de la vente à emporter de 20h à 6h.

Les établissements de type T (lieux d’exposition), les discothèques, les établissements et activités de type L (salles de réunion, polyvalentes, de quartier, etc.), les établissements de type PA et X (voir en-dessous) restent fermés.

Le palais de justice, le CROUS, l’aéroport, le port ainsi que les théâtres et les cinémas (ayant déjà un protocole sanitaire stricte) ne sont pas concernés par ces mesures.

Le port du masque à l’extérieur reste toujours obligatoire et fondamental.

A compter de ce dimanche 27 septembre 2020 à 22h et jusqu’au lundi 12 octobre 2020 inclus, ces mesures seront complétées par la fermeture des établissements suivants:

  • les établissements et activités de type N (restaurants et débits de boissons). À compter du lundi 28 septembre 2020, ces établissements pourront effectuer: la vente à emporter et la livraison de repas, la restauration scolaire et périscolaire, le room service (ou panier repas) pour leurs clients hébergés dans les hôtels.
  • les établissements de type CTS (chapiteaux, tentes ), sauf les marchés ouverts.
  • les établissements de type PA (piscine, stade, hippodrome, etc.) et de type X (établissements sportifs, salles de fitness).
Source: Facebook de la Préfecture de Guadeloupe. La fermeture des bars et restaurants était prévue ce samedi 26 septembre 2020 à minuit, elle a été reportée à ce dimanche 27 septembre 2020 à 22h.

Peuvent rester ouverts:

  • les jardins, parcs et zoo,
  • les établissements couverts de type X (à huit clos) pouvant accueillir des activités sportives pour les groupes scolaires, périscolaires et extrascolaires, les sportifs professionnels et de haut niveau, les activités de formation continue dans le champ sportif.
  • les établissements de plein air (à huit clos) pouvant accueillir des pratiques sportives encadrées (clubs sportifs) pour les mineurs et pour les adultes, dans le strict respect des gestes barrières.

Les activités sportives en extérieur sont autorisées dans la limite de 10 personnes au maximum (dont les encadrants).

Déplacement

Dès la semaine la semaine prochaine, les voyageurs en provenance de la Martinique, de Saint Martin, de Saint Barthélemy et de la Guyane devront justifier d’un motif impérieux de déplacement d’ordre professionnel, sanitaire ou familial.

Télétravail

Les entreprises sont incitées à continuer ou mettre en place le télétravail dans la mesure du possible.

Personnes âgées et vulnérables

La population est invitée à limiter au maximum ses visites auprès des personnes âgées, vivant dans un EHPAD ou non, ainsi qu’auprès des personnes vulnérables.

Les gérants des grandes et moyennes surfaces (GMS) du territoire se sont engagés à aménager des horaires spécifiques pour permettre aux personnes vulnérables d’effectuer leurs achats, et à proposer une nouvelle gestion des flux qui accroît la sécurité sanitaire des clients et du personnel.

Lieux de culte

Les représentants cultuels se sont engagés à accompagner leurs communautés quant au report des célébrations non urgentes et leur limitation très forte.

L’Etat et les élus locaux

Les échanges avec les élus se poursuivent pour adapter le dispositif de prévention des risques sanitaires. Et les services de l’État restent pleinement mobilisés pour s’assurer de la bonne application des règles en vigueur.

Nous devons redoubler de vigilance pendant quinze jours. Et nous espérons que la courbe de progression de l’épidémie sera fortement à la baisse.

CP La Guadeloupe en zone d’alerte maximale

St@y connected!

Salaura DIDON

.


[Covid-19] Le SPEG demande d’être vigilant sur le protocole sanitaire allégé dans les établissements scolaires

Dans un communiqué de presse daté du jeudi 24 septembre 2020, le Syndicat des personnels de l’éducation en Guadeloupe soulève une contradiction. Alors que notre territoire est placé en zone d’alerte maximale, les établissements scolaires sont soumis à un protocole sanitaire allégé depuis le samedi 19 septembre 2020. Etant donné que la crise sanitaire s’aggrave dans l’Archipel qui détient un fort taux d’accroissement des cas positifs et de la mortalité liée au coronavirus depuis la rentrée scolaire, le SPEG estime qu’il est « impératif de maintenir la pression et de redoubler de vigilance sur le plan sanitaire dans les écoles et établissements du premier et du second degré ».

Le SPEG déplore le manque ou le nombre insuffisant de gels hydroalcooliques pour assurer la désinfection des mains dans la plupart des établissements scolaires, l’impossibilité de contrôler le lavage systématique des mains à l’arrivée des élèves à cause du flux important, l’impossibilité d’organiser correctement le nettoyage et la désinfection des locaux et matériels par manque de personnels et/ou d’eau, l’information et la communication inexistantes pour limiter la propagation du virus au niveau des écoles et établissements du second degré, l’obligation pour certaines écoles de renvoyer des milliers d’élèves dans leurs familles à cause des coupures d’eau.

C’est pourquoi, le syndicat interpelle les autorités compétentes afin qu’elles prennent ses responsabilités en débloquant les moyens nécessaires pour faire face à la circulation de la COVID-19 en Guadeloupe, pour que les personnels et élèves soient protégés en permanence dans les enceintes des établissements scolaires.

Communiqué de presse du SPEG

St@y connected!

Salaura DIDON