[Documentaire] Rendez-vous cinéma et télévisé: « Camarade Jean », un film signé Franck SALIN

Des projections-débats du film documentaire « Camarade Jean » seront organisés en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et à Paris. Ecrit et réalisé par Franck SALIN, le film de 66 minutes retrace le parcours de Louis Théodore, producteur agricole et militant indépendantiste guadeloupéen.

Voici le synopsis:

Louis Théodore est producteur de fruits et légumes. À la tête d’une importante coopérative agricole en Guadeloupe, il milite aujourd’hui pour la souveraineté alimentaire de son île.

Cet octogénaire alerte et volontaire a eu une vie aussi peu connue qu’exceptionnelle : il fut l’un des fondateurs du mouvement indépendantiste guadeloupéen, connut la clandestinité, changea d’identité pour devenir « Camarade Jean », croisa la route des plus grands révolutionnaires de la planète parmi lesquels Mao Zédong et Che Guevara.

À travers son récit, des images d’archives et les témoignages de ceux qui l’ont accompagné ou combattu dans sa lutte pour l’indépendance, ce film relate un pan de l’histoire tumultueuse de la Caraïbe, de la France et du monde.

Source: Facebook de Franck SALIN

Rendez-vous cinéma

Sur sa page Facebook, le réalisateur guadeloupéen indique les dates de programmation et de projection de son film documentaire:

  • En raison de l’aggravation de la crise sanitaire du coronavirus, la projection en avant-première de « Camarade Jean » est reportée à une date ultérieure. Organisée par Guadeloupe La 1ère et la Région Guadeloupe, elle était prévue le vendredi 25 septembre 2020, à 19h, au Cinéstar, aux Abymes (la séance affichait déjà complet).
  • Le samedi 4 octobre 2020, à 16h, au Festival international du film documentaire de la Martinique, au cinéma Madiana.
  • Du 6 au 11 octobre 2020, au Festival Fifac, à Saint-Laurent du Maroni en Guyane (les horaires seront bientôt précisés).
  • Le mardi 13 octobre 2020, à 19h, au Festival Monde en vues, à la bibliothèque de Deshaies, en Guadeloupe.
  • Le vendredi 16 octobre 2020, à 19h, au Festival Monde en vues, à la médiathèque de Sainte-Anne (Dorville), en Guadeloupe.
  • Le mardi 27 octobre 2020, à 19h, au Festival Le Mois Kréyol, à la mairie du 13eme arrondissement de Paris.

Rendez-vous télévisé

« Camarade Jean » sera diffusé dans « Horizons » sur Guadeloupe La 1ère, le mardi 29 septembre 2020 à 20h05.

Communiqué de presse sur le documentaire.

Franck SALIN dit Frankito

Ecrivain, dramaturge scénariste, journaliste et réalisateur guadeloupéen, Franck Salin est né en 1973 en France hexagonale. Il a grandi en Guadeloupe et est reparti dans l’hexagone à sa majorité pour étudier les lettres et l’histoire.

Il est l’auteur de deux romans, “Pointe-à-Pitre-Paris“ (L’Harmattan, 2000) et “L’homme pas Dieu“ (éditions Ecriture en 2012, Prix Carbet des Lycéens des Antilles et de la Guyane en 2013). Il a écrit et signé “Bòdlanmou pa lwen“, la première pièce de théâtre en langue créole présentée à la Comédie Française en 2007, et récompensée par les concours d’écriture théâtrale Textes en parole et Etc. Caraïbes.

En tant que journaliste et réalisateur spécialiste de la Caraïbe et de l’Afrique, il a collaboré avec de nombreux médias comme Radio France Internationale (RFI), RFO, ARTE, TV5 Monde. Il a été rédacteur en chef du quotidien panafricain en ligne Afrik.com et du mensuel A+mag.

Il est passionné par le documentaire. Ses documentaires ont été programmés dans plusieurs festivals:

L’Appel du tambour (Trace TV – Palaviré Productions, 2008) a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival FEMI en 2009 (Sélection aux RCM – Rencontres Cinéma de Martinique en 2009).

Sur un air de révolte (Trace TV – Palaviré Productions, 2013), revient sur le chant La Gwadloup sé tan nou, La Gwadloup sé pa ta yo lors du mouvement de grève en Guadeloupe du 20 janvier au 4 mars 2009. (Sélection officielle du 24e FESPACO).

Citoyens bois d’ébène (Beau Comme une Image (BCI Communication), Beau Comme les Antilles (BCA Communication), 2016) avec le Dr Emmanuel Gordien, un militant de la mémoire, qui part sur les traces de son aïeul Georges, en Ile-De-France, en Guadeloupe et au Bénin. Grâce à son association, le CM98, il restitue aux Antillais l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux esclaves dont il réhabilite le souvenir. (Sélection officielle au FESPACO 2017).

Des faucilles dans les veines (Beau Comme une Image (BCI Communication), Inserm – Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale, 2018), traite de la drépanocytose, une maladie génétique répandue dans le monde entier.

Sa filmographie est ici:

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_liste_generique/C_76852_F

Franck SALIN. Source: sa page Facebook

St@y connected!

Salaura DIDON

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.