Jour : 9 juin 2020

Photo-reportage: Des tambouyés rendent un dernier hommage à George Floyd

George Floyd a été enterré à côté de sa maman, ce mardi 9 juin 2020 à Houston au Texas. Ses obsèques, aux allures de funérailles nationales, se sont déroulées dans l’église baptiste Fountain of Praise, dans le sud-ouest de Houston, à partir de 11 heures (12 heures en Guadeloupe). Sa famille, ses proches et des personnalités publiques sont présentes. Après cet office, son cercueil est escorté par la police de Houston vers le cimetière de Pearland, situé à près de 20 kilomètres de l’église. Ensuite, le corps du défunt est transporté dans une calèche tirée par des chevaux sur les derniers mètres de la procession funéraire. En Guadeloupe, à l’initiative de Combat Ouvrier et de Rebelle, il y a eu un dernier hommage au son des tambours devant la mairie de Pointe-à-Pitre aujourd’hui à 18h. Voici quelques photos de la troisième manifestation.

Le son du Ka

Les tambouyés ont joué en hommage à George Floyd avant et après le discours des intervenants. Vers le début, il y a le son « Abraham soulajé mwen ». A la fin, ils ont chanté par exemple « an pa ka respiré ».

Les manifestants et le public

Au début de la manifestation, il commence à pleuvoir à verse, et un petit nombre de personnes est présent. Quand la pluie a cessé, le public s’est joint à l’événement petit à petit. Pour un dernier adieu à George Floyd.

Les intervenants

Tous contestent le racisme, le système mondial du capitalisme. Tous sont révoltés par les violences policières et la manière dont les noirs sont traités ici et dans le reste du monde.

Sidjie ESDRAS, militante de Combat Ouvrier et de Le Journal Rebelle
« Ce soir, se réunir ici c’est une manière de lui rendre hommage, c’est vrai, mais aussi exprimer notre colère parce que tous les jours un noir se fait tuer par la police raciste ou par les blancs racistes. Et là George Floyd, c’était un de trop » affirme Sidjie ESDRAS
Mélanie SULIO, militante de Le Journal Rebelle
Max MATHIASIN, député de la Guadeloupe
Céline DECHELETTE, Parti de gauche
Lita DAHOMAY, Collectif de soutien à Mumia Abu-Jamal
Jacques BANGOU, candidat aux élections municipales de 2020
L’ami du monde, un jeune citoyen
Felix FLEMING, Secrétaire général du Parti Communiste Guadeloupéen (PCG)
Louis-Auguste JOINT, Président de la Fédération de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH)
Julien MERION, Président de l’Association Contacts et Recherches Caraïbes (CO.RE.CA) indique que le comité de Black Lives Matter de la Barbade qui s’est rassemblé ce soir et Marcellin NADEAU, maire du Prêcheur en Martinique envoient leur salutation aux camarades Guadeloupéens.
Jordy, un jeune citoyen
Marie GWADLOUP, Présidente du Mouvement International pour les Réparations (MIR)
Jacky DAHOMAY, Collectif Vigilance Citoyenne
Jean-Marie NOMERTIN, Secrétaire général de la Confédération Général du Travail de la Guadeloupe (CGTG) a rappelé qu’il a subi le plaquage ventral à Jarry le 19 janvier 2019 et qu’il a du faire semblant de s’évanouir pour ne pas mourir sous le poids des gendarmes. « Tan kè se messié ka wouè ou ka respiré yo ka seré’w, yo ka pijé’w, é lé imaj ka zot pé revouè on momen donné en fè semblan kè en ka évanoui mè en pa té évanoui sé sel facon pou yo te pé arreté mété pié à yo é tranglé mwen o sol é yo pa té on sel ».
Max CELESTE, Combat Ouvrier

Des rendez-vous judiciaires

Max Céleste de Combat Ouvrier donne rendez-vous aux militants devant le tribunal de Pointe-à-Pitre ce mercredi 10 juin à 7h pour soutenir Rony Tille, soignant au Centre hospitalier universitaire, délégué syndical, membre du bureau de la CGTG, accusé d’avoir menacé de mort une directrice qui l’assigne en justice.

Rony TILLE, soignant au CHU et délégué syndical

Un autre rendez-vous ce vendredi 12 juin à 7h devant le Tribunal de Basse-Terre pour soutenir Jean-Marie Nomertin accusé de traiter un patron de la banane Tino Dambas « d’esclavagiste noir ». Selon Max Céleste, il s’agit de « dénoncer méthod à Tino Dambas é arraché deuxièm relax à Jean-Marie ».

Max Celeste a terminé son discours en présentant des salariés licenciés par Tino Dambas.

Dans un communiqué de presse daté du lundi 8 juin, l’UGTG apporte sa solidarité avec Rony Tille et Jean-Marie Nomertin. Le syndicat « condamne avec la plus grande fermeté ces pratiques visant à criminaliser l’action syndicale et museler la contestation des travailleurs ».

CP UGTG Solidarité CGTG

Le premier rassemblement en hommage à George Floyd s’est déroulé mercredi 3 juin 2020 devant la mairie de Pointe-à-Pitre. Et la deuxième manifestation a eu lieu samedi 6 juin à la Place de la Victoire.

Mes articles sont ici:

Photo-reportage: Un rassemblement de soutien aux victimes afro-américaines de bavures policières.

Photo-reportage: Une plaque pour la rue George Floyd est présentée lors de la deuxième manifestation contre le racisme à la Place de la Victoire.

Vous retrouverez dans nos meilleurs délais les vidéos des intervenants sur ma chaîne Youtube. Des séquences vidéos de moins d’une minute sont disponibles sur le compte Instagram de mon média.

St@y connected!

Salaura DIDON

La Guyane célèbre la seconde abolition de l’esclavage le 10 juin

Cette année est le 172ème anniversaire de la seconde abolition de l’esclavage en Guyane, proclamée un 10 juin 1848. K@ribbean Newsweek vous suggère des idées d’événements online pour commémorer l’abolition de l’esclavage ce mercredi 10 juin 2020.

Une commémoration connectée

Les rendez-vous en ligne ont commencé depuis le 1er juin. Il y a cinq événements importants à venir:

  • Une conférence « La traite négrière: des tragédies sur les côtes de Guyane (1738, 1783, 1786) », en partenariat avec la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) ce mardi 9 juin à 18h.
Source: Facebook de Guyane la 1ère
  • L’émission place publique « spéciale abolition de l’esclavage » avec Christiane Taubira, présentée par deux journalistes Charly Torres et Clotilde Seraphin-Georges de Guyane la 1ère, qui seront au cœur de la place des chaînes brisées ce mercredi 10 juin à 8h en direct à la télévision et sur Facebook live.
Crédit photo: Christophe Fidole, Source: Guyane la 1ère
Crédit photo: Christophe Fidole, Source: Guyane la 1ère
Crédit photo: Christophe Fidole, Source: Guyane la 1ère
  • Une commémoration numérique: « Carte Blanche à Christiane Taubira » en partenariat avec la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage ce mercredi 10 juin à 11h (16h à Paris). Laurence Tian Sio Po présentera un live organisé avec les partenaires Outremers 360°, Guyane la 1ère, Trace, Nofi, RFI, etc. Les invités sont Lydie Ho Fong Choy-Choucoutou, Elsa Dorlin, Louis Sala-Molins, Evelyne Sagne, Isabelle Hidair-Krivsky, Jean-Paul Fereira, Chris Combette, Maxxy Dready, Lexio’s, Amadeus, Emmelyne Octavie, Christine Kajirale, Steeve Cippe & C, Antoine Aouégi Lamoraille, Yannick Théolade.
Source: Facebook de la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage
  • Le concert Limyè ba yo à 20h demain.
Source: Facebook de Guyane la 1ère
  • Et une comédie musicale La Rue Zabym à 21h25 demain.

La loi Taubira reconnaissant la traite négrière et l’esclavage comme crimes contre l’humanité

Christiane Taubira est une économiste guyanaise et une femme politique de gauche, apparentée Socialiste, radical, citoyen et divers gauche. Elle est députée de la Guyane de 1993 à 2012, députée européenne de 1994 à 1999, conseillère régionale de la Guyane de 2010 à 2015, ainsi que ministre de la Justice et garde des Sceaux de 2012 à 2016. C’est elle qui est à l’initiative de la loi qui porte son nom: Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

St@y connected!

Salaura DIDON